samedi 20 novembre 2010

Parisienne ?

s32a7d

PARISIENNE ?

Quand j'habitais à Stockholm, je faisais de temps en temps quelques mises au point sur ce que je ressentais et ce que je pensais de ma vie suédoise. Maintenant que je suis à Paris je ne vois pas pourquoi je ne ferai pas la même chose. C'est vrai, je suis arrivée fin août dans la capitale et je ne vois pas le temps passer.

Parisienne avec un point d'interrogation car après tout, la définition du/de la parisien(ne) est très floue. Si le fait d'habiter Paris intra muros fait de toi un parisien alors je suis parisienne pour certains. La notion de parisien/parisienne m'a toujours fait l'effet d'un concept un peu à part et très codé. Mais bon... Je hais les clichés alors je ne vais pas m'amuser à en véhiculer.

Par où commencer ?

J'ai tout d'abord eu beaucoup de mal à m'adapter. Je suis rentrée en France le 31 juillet dernier, une semaine après je signais un bail pour un appartement à Paris dans lequel je m'installerai avec deux colocataires et une dizaine de jours plus tard j'emménageais. Entre temps, passage obligé par la déprime post-erasmus. Mais si, tu sais ! Si toi aussi tu as fait erasmus ou que tu es parti(e) vivre à l'étranger, tu me comprendras sûrement. Tu rentres dans ta ville, tu retrouves la vie normale et ça craint. Toute l'effervescence et la magie d'une année s'évapore et tu réalises que faire la fête tous les jours, profiter de la vie, vivre à 100 à l'heure, parler et apprendre plein de langues ça rend heureux mais il serait peut-être temps de revenir sur terre et de se remettre un peu dans le droit chemin.

Je ne cesserai jamais de le dire mais cette année à Stockholm a changé ma vie. J'y retourne quelques jours avant Noël, je fais le décompte dans ma tête, je ne pense qu'à ça. La ville me manque, mes amis qui y sont restés aussi.

Alors voilà, j'arrive à Paris, et je dois recommencer toute ma vie. Mes études, mes amis, mes habitudes, tout est à refaire. Au début je ne voyais que les défauts de la ville. Paris est magnifique mais Paris pue, Paris est une ville dégoûtante et je ne m'y fais toujours pas. Forcèment, j'ai vécu 18 ans à Nancy (et encore, en vrai j'habite à la campagne. Dans un village de 300 habitants. Entouré de champs à perte de vue. Youpi.) et un an à Stockholm qui est une capitale très propre, aérée, bref, j'en ai assez parlé pour que vous compreniez ce que je veux dire.

Donc premier choc : Paris est sale. Ca m'a rendue très triste. Une si belle ville, comment peut-on la traiter comme ça. Et puis il y a beaucoup trop de monde partout, tout le temps, ça n'arrête pas, ce n'est jamais calme, on ne peut jamais être tranquille.

Et puis j'ai fini par me souvenir. Paris, j'en ai rêvé. J'ai longtemps caressé l'idée d'habiter à Paris, ça m'avait toujours fait envie, je jalousais un peu les gens qui y partaient. On m'a toujours dit que c'était impossible, que la vie était trop chère, que les gens vivent dans des studios pourris et que c'est dangereux. Les gros clichés quoi. Comme si on m'avait dit qu'à Stockholm il y avait des ours polaires dans les rues et que tous les suédois sont blonds comme les blés et conduisent uniquement des Volvo en mangeant des biscottes Wasa.

Je me suis souvenue que Paris c'est une sorte de rêve et que maintenant que j'y suis, il fallait que j'en profite. J'ai l'impression de faire une année erasmus en France parfois. Alors je sors, j'essaye de parler un peu à tout le monde... Et je découvre que les parisiens sont très blasés. Attention, ceci n'est pas une critique, ne montez pas sur vos grands chevaux, ne vous énervez pas. Avouez... ici il y a tout : tous les musées, toutes les expositions, toute la musique, le théâtre, la culture, la MODE, tout ! Tout est disponible. Chaque jour de nouvelles choses se créent, chaque jour un nouvel endroit "hype" (j'aime pas ce mot...) ouvre, le turn over est incessant.

Je comprends qu'on puisse être blasé comme ça. C'est tout à fait compréhensible. Mais je ne cautionne pas. Si tout le monde pouvait en être heureux et fier (sans être bêtement chauvin), sans clivage Paris/province et hype/peuple, ça se passerait mieux je pense. Maiiiis ce n'est que le début. Je m'y fais et un jour je serai triste de découvrir que j'ai pu dire des choses aussi négatives sur cette ville que j'aime tant.

Parce que j'aime Paris. Je ne m'y ennuie jamais. Moi qui ait toujours manqué de tout (niveau culture) à Nancy, là je ne manque de rien. Et puis il y a mon blog et mes études. Ou mes études et mon blog ?

Parfois je ne sais plus trop comment me présenter. Est-ce que ça vous le fait à vous aussi, blogueuses ? Ne plus savoir si l'on est étudiante avant toute chose, ou simplement blogueuse ?

Car, et c'est un fait, depuis que je vis à Paris, on m'accorde une attention particulière. On a beau cracher sur les blogueuses dans tous les magazines, au café, partout, quand je vois la tonne de communiqués de presse que je reçois et tous les évènements auxquels je suis conviée, ça me fait doucement rire.

Je suis très heureuse de pouvoir être un peu au coeur de tout ça. Je le partage, il suffit de me suivre un peu sur Twitter, maintenant que j'ai (enfin) un Blackberry je tweete plus qu'avant. S'il y a deux ans on m'avait dit, "petite, un jour tu seras invitée aux présentations des nouvelles collections" j'aurai bien ri. Je me force à garder un oeil naïf sur tout ça. Ce n'est pas un dû, à chaque fois que je reçois une invitation je n'en reviens pas. Je ne pensais pas qu'un blog pouvait être à ce point un média aussi important, je n'avais jamais vraiment pensé à cette dimension-là.

J'avais commencé à bloguer par curiosité, par plaisir et par partage. Mes motivations n'ont pas changé, mais l'intérêt qu'on me porte, lui si. Ca ne me déplaît pas, au contraire ! J'ai pu rencontrer des personnes très intéressantes. Féliciter Maxime Simoens en personne pour ses créations m'a beaucoup émue, je me souvenais de lui lorsque Mademoiselle Agnès l'a rencontré pour son émission "Habillé(e)s pour...". Assister à l'inauguration du H&M des Champs Elysées et rencontrer mes blogueuses favorites (Betty, Pandora, Alix, Big Beauty entre autres...) m'a fait tout bizarre. Participer à de supers opérations et rencontrer des attachés de presse adorables (Graziella de Scarlet Roos par exemple !) c'est également génial.

Je pense être très chanceuse d'avoir droit à tous ces traitements de faveurs. Car traitement de faveur il y a. Je suis toujours très gênée de voir à quel point nous sommes reçus comme des rois lors d'évènements et de présentations, c'en est démesuré et on ne le mérite pas. Il faudrait que je prenne en photo tous les buffets, les tonnes de petits fours et les litres de champagne, car vraiment parfois ça en devient ridicule. Mais tout ça c'est un jeu non ? J'aimerai en comprendre tous les tenants et les aboutissants. Je fais des petites listes de "j'aime/j'aime pas" dans ma tête lorsque je vais à une soirée. J'observe beaucoup. Je suis un peu perplexe, complètement naïve, j'apprends beaucoup... Et j'adore ça.

Je cherche encore quel travail je voudrais faire, quelles sont les choses qui me font vibrer. La liste de ce que je ne veux pas faire ou être est très longue mais je me dis que c'est déjà ça. Alors Paris : je t'aime. Pour combien de temps je ne sais pas, mais c'est ça qui est bien. Je découvre.


53 commentaires:

Melle Dubndidu a dit…

J'ai bien ri en te lisant et je partage ton avis =)

bises
Anne
http://melledubndidu.over-blog.com/

Dounia a dit…

J'ai faillit me lever et applaudir, parce que je me reconnais dans beaucoup de choses que tu site !

Bisous

SAFIA a dit…

Ton article est trés pertinent... j'adore comment tu as écrit tout ca, on te sens passionée et en même temps on a comme le semtiment que tu te sens exclue ou que tu regarde de dehors ! Ca me fait la même chose.
Au maroc, les blogueuses commencent a peine à se faire connaitre... je suis invitée a une soirée la semaine prochaine, et ca me fait tout bizarre, c'est pas premiére en tant que blogueuse !

Bisous et puis reviens nous vite !!!!

Julie a dit…

Cet article est terriblement bien écrit, merci d'être toi, d'être une belle personne !

Amélie a dit…

- Article Clairement Détaillée & J'aime Beaucoup Ca :)
Bonne Continuation Ma Belle*

Cookies a dit…

C'est tellement ça ! J'ai ressenti le même délire lorsque j'étais sur Paris pendant 3 mois cet été pour mes stages, une fois que tu es sur place, la donne change et il y a toujours un truc à faire ! Sans parler effectivement des invitations en pagaille. Ca me frustre un peu quand je lis tes tweets (particulièrement pour la présentation Sandro, c'est horrible de recevoir des invits pour des trucs cool auxquels je ne peux pas assister, ARGH) surtout que tu y étais avec Charles, Staaart family <3 J'espère que la prochaine fois que je suis sur place, on aura l'occasion de se rencontrer alors :D

Personnellement, je me présente comme étudiante en photo avant d'être blogueuse, principalement parce que j'ai essayé l'inverse et j'ai toujours trouvé ça ridicule à dire parce qu'en vrai, oui, ça ne veut rien dire et je préfère être considéré comme tout sauf comme ça AHAH.

Papouilles jolie bouille !

Shamini a dit…

j'aime beaucoup ce billet... moi aussi ça ne fait pas longtemps que je me suis installée à Paris avec mon chéri. Originaire d'une petite ile tropicale, ça rend les choses encore plus compliqué pour moi... mais bon, je crois les doigts! Alors, oui, courage! et dis toi que tu as beaucoup de chance!!

gros bisous

p.s: la photo est vraiment très belle!!

NOelie a dit…

C'est tellement mieux en mon sens des blogueuses comme toi, totalement en concordance avec la réalité et une sensibilité suprême. Je te remercie pour ce post et une vision de Paris que tant de personnes n'osent pas dire. Mais Paris c'est notre capital, notre chère capital, qui a comme tout le monde des qualités et des défauts que nous devons décoder sans idéaliser (ou personnification exagérée ?). Paris c'est quand même super chouette, et plus particulièrement pour nous les provinciales.

milou a dit…

Un article vrai.
J'aime beaucoup savoir le fin fond de ta pensée en tout cas.
J'y habite aussi depuis Septembre et je viens de la campagne aussi (Cambrousse powa)
Mais c'est topissime tout de même.

Paris est cher pour le logement mais niveau gastronomie c'est à prendre avec des pincettes. Je pense qu'on peut bien manger sans pour autant se ruiner un bras.


Je suis étudiante en M1 Info Com à la sorbonne nouvelle et étudiante dans un bureau de presse mode!

Ce serait très rigolo si je venais à t'y croiser dans un showroom! :)
Car il me semble que nous avons le même âge en plus!


Paris c'est aussi les invitations aux ventes privées! J'y vais à l'une d'elle mecredi entre deux cours!! youhouuu! :)



Ce qui est bien c'est que Paris "ville lumière" ne te rend pas aveugle.
Je serais toi je me présenterai en tant que Marion, étudiante à l'EFAP en priorité.

Anonyme a dit…

Waw... Ce que j'aime ce que tu dis. Tu es tellement censée comme personne. Juste pour ça, je suis fière d'être une Lorraine, comme toi. ♥
xoxo

Mary.

Magalie a dit…

Bon, c'est un de tes meilleurs post. Sans doute parce que ça fait écho en moi (la dépression post Erasmus, je l'ai vraiment vécu mais à retardement: c'est 3 mois après être partie, après l'euphorie du retour en France que je me suis rendu compte à quel point les fickas et les kex me manquaient!)
Paris c'était ton rêve, et ce n'est qu'au bout de 3 mois que tu vois quelque chose derrière la couche de crasse métro-boulot-clodos? Mais rappelle-toi les débuts à Stockholm, il a fallu aussi du temps pour que tu aime la ville(temps d'adaptation 3 mois à peut près!) Comme dans les relations amoureuses, il faut du cran pour quitter une ville et du temps pour en aimer une autre... jusqu'à ce qu'on trouve THE one. De toute façon, que tu deviennes soit une blogueuse-mode-influente-parisienne (si ce n'est pas déjà fait!), attachée de presse ou Djette, un petit doigt me dit que Paris et toi, c'est pour la vie... (mais ça n'empêche pas quelques écarts avec New-York ou Tokyo ou même... Stockholm! les ex c'est bien aussi!) Pour ma part, contrairement à Stockholm, je n'attendais rien de Paris, j'étais même plutôt réticente... (mais faire l'amour sur un toit, à la belle étoile, change drôlement la vision des choses sur la ville... Mouhahaha ;)

Vi ses snart... ;)

Encore bravo pour ton article!

Nadia Simple&Funky a dit…

je me suis fait la même réflexion en cette semaine de press days. En voyant comment les attachés de presse se pliaient en quatre pour moi alors que bon, je suis étudiante, pas rédac en chef de vogue, ça me mettait un peu mal à l'aise. Parce qu'on ne fait rien d'exceptionnel non plus! Je trouve ça vraiment cool, puis c'est valorisant, mais au-delà de fait que j'en profite bien, je trouve ça démesuré. Après, c'est pareil pour les acteurs payés dix millions par film, etc etc, dans l'absolu c'est démesuré, mais vu l'argent que ces gens génèrent, qu'on génère, il est d'un coté normal qu'on en profite aussi, qu'il y ait un genre de "redistribution des richesses".

En tout cas c'est clair que moi aussi je prends ça avec naiveté et humilité, car je sais que ça peut très bien être éphémère!

MissCoCo a dit…

Bel article.
Bises.

Caroline R a dit…

découvrir, découvrir, découvrir...
Tu as bien de la chance d'être au milieu de tout ça!
(Petite Parisienne :P )

The ManagUer a dit…

Nous sommes avec toi...

Anonyme a dit…

J'ai lu ton article mais j'ai une question qui n'a rien avoir ? Tes chaussures c'est les compensées Comptoirs de cotonniers ?

Margaux

JULIE M a dit…

Juste pour savoir: tes boots sont les comptoir des cotonniers?

cuteredbow a dit…

Jolie réflexion ! Mais je me demande si on n'appartient jamais à quelque part...!?

Justine a dit…

@Margaux et Julie M : Les boots ne sont pas les Comptoir des cotonniers, ce sont des Minimarket,

mais moi j'aurai aimé savoir ou les avais-tu acheté ?? Ou est-ce que l'on peut les trouver sur Paris par exemple ?
Et aussi la marque de la jupe.. si possible.

Merci par avance, c'est un blog mode, non ? :)
Bonne continuation en tout cas!

Kim Loraine. a dit…

beautiful!

Olivia (à Paris) a dit…

Très joli billet, émouvant et vrai. J'espère que tu te plairas ici, que tout ce que tu souhaites se réalise.
La photo est vraiment vraiment divine.

Someone a dit…

@Julie, Margaux : non, c'est les Minimarket, faut suivre un peu !

Tu es en train de faire ton entrée dans le monde et c'est bien que ça se fesse dans des circonstances de strass et paillettes, même si tu ne dois te faire aucune illusion : le champagne, les petits fours et les hotels de luxe ne sont pas là en ton honneur, mais parce que chacun s'y retrouve vie la pub indirecte que ça génère...

Emportée dans ce tourbillon étourdissant il est très important que tu restes toi-même, sinon c'est comme vendre son âme au diable : tu le paieras bien assez cher par la suite ! A ce propos, souvent on lit ici et là des commentaires qui te reprochent d'avoir changée après ton Erasmus, et même si c'est souvent exagéré, il y a un fond de vérité que tu dois pas négliger... faut arrêter de croire qu'avant tu étais la campagnarde un peu gourde et pas dans le coup ; au contraire ce côté authentique, à l'image de cette photo où tu es vraiment toi-même, contribue beaucoup à ton charisme.

Il y a une chose qui m'étonne dans ton récit : tu ne dis rien sur les minets parisiens qui courent dans ces soirées, les chaussures bien astiquées, étalant leur (in)culture dans des discours verbeux (régulièrement alimentés par des rails de coke !) et n'hésitant pas au passage à te mettre la main aux fesses dès que personne ne regarde... Peut-être tu n'as pas eu encore affaire à ces spécimens (ton apprentissage n'est pas terminé alors !) ou alors tu ne souhaites pas en parler ?
Je dirais que c'est pas interdit de s'amuser avec eux, mais le mieux est de les prendre à leur propre jeu ! :P Après, c'est toi qui vois...^^

Anonyme a dit…

Très bel article, ça fait un bien fou de te lire !
Dommage pour ceux que n'utilise pas twitter que le tien soit privé ..

Ali S. a dit…

I love the outfit!

Greetings! :D

MarionRocks a dit…

@ Cookies : merci pour ton commentaire ! Oui, c'est vrai que "blogueuse" ne veut rien dire en soi... Disons que c'est une vitrine ! La prochaine fois que tu es à Paris, il faut qu'on se fasse quelque chose tous les 3 avec Charles !

@ Milou : ahah mais je vois qu'on aime les mêmes choses ! Si un jour tu me croises n'hésite pas à m'accoster qu'on parle un peu !

@ Mary : wow merci

@ Magalie : magaliiiiiii ma chère je ne dévoilerais pas votre identité ahahah ! Mais sachez que pour les fikas et les kex... on remet ça dans 3 semaines et demi !! Aaaaaaaaaaaaahhhhhhh !!!!!!!

@ Nadia : oui, il y a traitement de faveur mais celui-ci n'est pas personnalisé. C'est tout ce business derrière qui me gêne parfois mais on n'a pas d'omelettes sans cassez d'oeufs ma foi.

@ Justine : j'ai acheté mes Minimarket sur cet e-shop : http://tiny.cc/fcasc
Sinon on peut trouver Minimarket à Paris à la boutique Cancan dans le 9e (http://www.30cancan.com/)

Et la jupe est une H&M !

@ Someone : je n'ai jamais rencontré ce genre de personnes en effet ! Après ça dépend sûrement des endroits où je sors. Au Truskel y a pas tellement de minets et les lieux un peu trop branchés m'ennuient vite... En tout cas, ton commentaire est pertinent, j'aime ! Pour une fois que ça ne touche pas à mon physique qui lui est indiscutable... !

@ Anonyme : il suffit de s'inscrire pour me suivre :)

@ toutes/tous : merci pour vos commentaires !

VALENTINA a dit…

Hello! Nice blog!
I am the girl who made the header for Andy from stylescrapbook and many others.
Would you be interest in a new header for your blog?
Contact me at word.up@live.it

Hope you visit my sites too!

Milady a dit…

Oula trés jolie texte, je me reconnait pas mal dans cette nouvelle vie de parisienne même si moi je conjugue plutôt boulot et blogo. Y faut savoir garder un oeil neuf, naif sur ce qui nous entoure pour que ça nous emereveille encore.

Usage-quotidien a dit…

Un article passionnant que j'ai dévoré ! Profites bien de Paris tant que tu peux, car Paris est magique... DEs bisous !

Clarisse a dit…

J'aime bien les villes, mais je ne pense pas que je pourrais vivre à Paris. Ton point de vue est très interessant :) Tu as l'air d'être une fille bien. Personellement à ta place je me présenterais comme étudiante avant tout...

Juliette B. a dit…

j'ai adoré cet article! En terminale, je me demande si je ne vais pas non plus monter sur Paris l'an prochain, mais c'est un peu trop grand. Meme si culturellement etc, c'est le paradis. L'EFAP Lyon, si je peux financièrement, oui, les licence de com, Paris est réputé pour ça. Je suis aussi de la campagne, moi provencale, mais c'est pareil... Bisous!

Marion a dit…

Bravo pour ce texte, j'aime x 1000 quand je lis ce genre d'article...

Bises!

M.

les3flikor a dit…

Ce que tu feras de Paris sera la plus belle preuve d’existence de ta part que n’importe quels évènements pleins de paillettes. Je suis assez heureuse que tu prennes conscience de tout ca, toi qui avais peur de devenir comme toutes ces filles sans vie de Stureplan. Je ne m’inquiète donc pas, jamais il n’en sera. Paris est sale, oui, Paris le tout culture, oui. Mais avant toute chose, retiens en ce que tu ressens. Tout ce qui t’arrives tu le mérites, je n’en doutais pas une seconde. Ca me fait doucement rire de me souvenir de nos moments autour d’une table, ou sur une île en été. Je suis assez fière de faire partie de celles qui te manquent dans ta vie nordique. La vision du lieu où l’on vit change en permanence avec ce que tu observes. (Après un an à Stockholm, crois moi que j’en viens à des pensées que je n’avais pas). Bravo de ton analyse sociologique du TOUT PARIS ! Merci ! C’est à ce moment là que nous pouvons émettre un « j’aime », bien plus que pour toute marque de godasse aussi chères les une que les autres. SI tu continue de garder les pieds sur terre, parisienne ou pas, je suis convaincu que les évènements bientôt seront les tiens. Un nom, un code, une renommée, après tout, ce ne sont que des morceaux du monde qui bouge en permanence. Et j’en suis certaine, si tu continue à te présenter en tant que Marion, il bougera avec toi.

Puss Puss Marion Marion Marion.

Milou a dit…

J'essaierai! Car je saurai pas trop quoi dire de peur de paraitre "groopie"!
Enfin je serais surtout timide du fait de voir une personne qu'on "connait" seulement à partir d'un blog! ^^'

Si tu es à la vente privée M.Y mercredi midi, j'y serai en tout cas! =)

PS: c'est moi qui t'ai envoyé un mess FB via mon profil (E.L)

Bonne soirée à toi!

Double masque a dit…

L'ouverture d'esprit qui ressort de cette article fait tellement de bien, il est très bien écrit,vraiment j'aime beaucoup!
Bonne continuation.

http://doublemasque.blogspot.com/

Cookies a dit…

Non, je ne risque pas d'être sur Paris avant trois semaines (les cours, les cours), je serais là sûrement dans les eaux du 18. Encore une fois, nulle, en plus j'ai un pote qui bosse pour Manoush et qui voulait qu'on soit là avec François. Peut-être que tu le verras lui mais pas ma bouille, snifouille...!

Cookies a dit…

Gnéh, je viens de voir ton deuxième commentaire disant que tu repars à Stockholm le 17 décembre...Ca veut dire qu'on va se louper, aaaargh. Monde cruel !

kathleen 100% Coton a dit…

Concours New Look sur mon blog. 2 x 5 bons à gagner !

Marinka a dit…

I agree with you, coming back from a year of exchange can be a bit depressing too

oLinDa StyLe a dit…

Courage!!!!!!!!!

Stéphanie a dit…

Tu ecris très très bien !

Leblogdemelina a dit…

Salut,
J'ai beaucoup aimé lire cet article. Personnellement je ne pourrais pas vivre à Paris mais je vois tout à fait ce que tu veux dire.

Voici mon nouveau blog :
http://blogdemelina.blogspot.com/

Bonne continuation !

Lylou a dit…

très bel article, plein de sincerité :)
j'ai vécu plusieurs années à Paris, mais contrairement à toi je n'ai jamais réussi à m'y habituer ... alors je viens de repartir dans ma province natale !!

profite à fond !

bises

http://modeusealarochelle.blogspot.com/

idées-fragmentaires a dit…

Décidemment, j'adore toujours autant te lire.
Et la question que je voulais te poser s'accorde bien avec ton article. J'aimerais beaucoup tenter l'EFAP l'année prochaine, mais j'habite Metz donc c'est pas facile de lacher toute sa vie (tu peux le comprendre), partir dans une ville aussi immense que Paris, trouver un appart etc.. Donc ca serait vraiment super, si tu as le temps bien sur, que tu m'en dises un peu plus sur l'école, ta recherche d'appart tout ça..

Merci d'avance, et bonne continuation pour ton blog, m'enfin, je m'inquiète pas pour ça :)

Marion.

christelle is flabbergasting a dit…

Un billet superbement écrit. Ça faisait longtemps que je n'étais pas venue te lire... tes questions sont aussi celles que je me pose en tant que bloggeuse,et celles que je me suis posées en revenant d'Erasmus, en quittant Paris par la suite... mais j'imagine qu'on se les pose toutes ! En tout cas, continues comme ça !

Emilie a dit…

J'ai adoré te lire et je vais revenir pour la suite! J'ai habité Paris et je suis tombée amoureuse de cette ville. Je suis aujourd'hui à Luxembourg mais Paris me manque et je reviens très souvent!
Je t'embrasse!

Morganee a dit…

J'aime cet article, j'aime ta "façon de parler", tu as l'air vraiment adorable.
Bisous

Bohemian Marina a dit…

je compatie a ta déprime post erasmus! lol
je l'ai moi meme vécu aprés avoir passé 1 an en espagne!
On est content de retrouver sa vie, mais on se rend vite compte qu'on vient de retomber brusquement sur terre et que toute la magie d'une année a l'étranger, l'ambiance d'une ville, nos habitudes, fait maintenant partie de nos souvenirs!

Voila ca y est je suis nostalgique!!

mise a part ca,j'adore ton blog!


alors bonne continuation

Naomie a dit…

Eh bien, c'est un bel article ! Et rentrant d'une année Erasmus en Chine, je comprends parfaitement le ressenti, le contraste.
Si je peux oser la question, dans quel arrondissement habites tu ? Tu as l'air d'avoir trouvé un appart extrêmement rapidement, ce qui est très rar, en une semaine, bien joué !
Ton blog est vraiment agréable à suivre, car toujours aussi surprenant, intéressant et sacrément attachant !

Farah. a dit…

JUSTE VRAI.
BRAVO.

Megan Hawley a dit…

J'aime vos bottes! Trés chic!

Things and Shits a dit…

Je te comprends. J'ai passé 17 ans à Nancy avant de venir sur Paris, il y a maintenant 1 an et demi, et j'étais très dépaysée au début. J'ai appris à adorer la ville, mais il est vrai que les parisiens sont parfois très blasés de ce qui les entoure (moi aussi, je l'admet, j'ai du choper la maladie, mais je me soigne)

En tout cas, j'aime lire ton blog, ça me fait sourire de voir qu'on a un parcours assez similaire ^^

MM.

DSerena a dit…

Il est vrai qu'il est plutôt rageant de se dire que les gens qui ont la possibilité de tendre la main et d'avoir immédiatement à leur portée tout ce qu'ils peuvent désirer, sont "blasés". Je vis à Ajaccio en Corse, et c'est une ville qui culturellement, est morte. Je suis avide de découvertes, et de savoir. Alors me contenter du soleil ( qui nous fait tout de même défaut en hiver) cela me semble être une preuve de fénéantise aigue. J'ai le sentiment, comme dans un rêve où tu cris tu hurles et personne ne t'entends, d'être curieuse, de voir tellement plus loin que l'ile et même la France alors qu'ici, tous se révèlent heureux dans leur médiocrité et leur ignorance. D'un autre coté, je sais que la destination "ile de beauté" est un rêve pour tous, et je l'oublie souvent, c'est une ile magnifique. Mais j'ai besoin de partir pour mieux la retrouver. Alors je me tate, plus que quelques mois et je m'envolerai (sens propre c'est certain) si tout va bien. Si tout va bien, parceque (au sens imagé) ton ressentiment à l'égard de la ville de Paris me fait peur. Et si moi aussi après avoir tant rêvé d'habiter sur le continent j'étais déçue? c'est un risque à prendre. N'oublies jamais d'où tu viens et pourquoi tu es venue ici. Pour découvrir, t'evader et ouvrir tes horizons, et c'est certainement, humainement, le plus important.
DSM'

Anonyme a dit…

vous avez un bon point de vues.

- Amelie

 
Marion Rocks