dimanche 22 mai 2016

Voyage au Mexique : introduction

Mexique INTRO

Vous n’avez pas idée à quel point le Mexique m’a ressourcée… Avant de partir, je n’étais pas du tout dans une optique de transformer ces vacances en reportage pour le blog (heureusement que d’autres blogueuses plus douées, plus patientes et plus professionnelles que moi le font et je les admire car vraiment pour moi, les vacances = DÉCONNEXION TOTALE !) mais j’ai reçu plusieurs commentaires sur Instagram ou Twitter me demandant de le faire.

Au début c’était anecdotique et puis j’ai réalisé au fur et à mesure des questions posées que mes vacances intriguaient alors je me suis dit : « pourquoi pas ? » Commençons par le début : après 2 ans en Asie à vadrouiller un peu partout entre l’Inde, le Sri Lanka, le Népal, la Thaïlande, la Birmanie, Hong Kong, le Laos ou encore Bali (ouais rien que ça !)(l’Australie ça compte pas on va dire), je me suis rendue compte à quel point le monde était petit et immense à la fois.

Dans le sens où plus tu voyages, moins les grandes distances te font peur, moins l’idée de dormir dans des hôtels improbables te fait peur et l’immersion dans l’inconnu t’excite de plus en plus. Bon après avec internet, c’est très très facile de voyager : je ne me permettrai jamais de me faire passer pour ce que je ne suis pas : une aventurière.
Mais j’ai besoin de me retrouver dans des lieux où je ne connais personne, où je ne comprends rien et où toutes les saveurs, les odeurs, les sons et les paysages sont différents. Ca chamboule, ça remet les choses en place dans la tête car on arrête de tout voir de son petit point de vue de française ethno-centrée sur son nombril occidental.

Bref, mon bien-être mental passe par cela. Et si les saveurs de l’Asie me manquent énormément, je m’étais promis de partir à la découverte de l’Amérique du Sud pour les 2-3 prochaines années. Ensuite ce sera l’Afrique, puis le Moyen-Orient je l’espère (je rêve d’Iran et de Jérusalem mais comment dire que c’est pas trop le moment).

Mexique INTRO

J’ai voulu commencer par l’Argentine et j’ai tellement bassiné tout le monde avec ce pays que mon frère m’a offert le Lonely Planet pour Noël. Mais j’ai réalisé après coup que les périodes où je souhaitais partir n’étaient pas top au niveau du climat et j’ai préféré reporter le voyage à octobre/novembre. J’ai donc proposé à des amis de me suivre au choix ou au Mexique, ou au Brésil.

Je n’y connaissais absolument rien, ne parle pas un mot d’espagnol ni de portugais, mais après 11 mois de grisaille parisienne il me fallait ma dose de cocotiers et de jolies plages, saupoudrées de quelques visites culturelles histoire de ne pas trop culpabiliser et parce que quand même, on finit vite par s’emmerder à lézarder plusieurs jours d’affilée sur la plage, même paradisiaque.

De fil en aiguille, on s’est retrouvés à embarquer dans un avion de merde (je pèse mes mots) avec une compagnie de merde (Air Europa ça rime avec caca. Pardon.) mais dans un pays qui n’était pas du tout de la merde : le Mexique.
On savait juste qu’on atterrissait à Cancùn le 24 avril à 18H35 heure locale et qu’on voulait passer les 2-3 premiers jours à Tulum, à quelques centaines de kilomètres au sud, où un hôtel de dingue nous attendait. C’est tout.
C’est-à-dire qu’en atterrissant, on ne savait même pas comment se rendre à Tulum.

Mexique INTRO

C’est pour ça que j’ai bien rigolé quand vous me demandiez sur Instagram comment j’avais organisé mon voyage ! Je pense que la baseline de ces vacances était LE YOLO LE PLUS TOTAL. Tellement YOLO qu’on ne savait même pas qu’il fallait des adaptateurs pour les prises et qu’on a passé la première journée sans téléphones, tous déchargés.

On ne savait pas non plus qu’aucun de nos Snaps n’allait passer. C’était bien la peine de vous dire d’aller me suivre sur Snapchat : tout ce que je postais ne passait pas. Est-ce que le Mexique a une dent contre le petit fantôme ? J’ai pas cherché plus loin et je me suis contentée d’Instagramer tout ce que je voyais, avec le filtre de la bienséance.

Non parce que les photos off, vous voulez pas les voir. Par exemple j’ai de magnifiques souvenirs de mes sculptures de zizis sur la plage à côté desquelles je pose langoureusement avec Victoria, mortes de rire comme des gamines de 13 ans qui font les malignes parce que hihi, t’as vu j’ai fait un zizi dans le sable. Bref tu vois le niveau de décompression des vacances ?
Rah ça fait du bien.

Mexique INTRO

Bref bis, tout ça pour dire qu’en sortant de l’aéroport, on a demandé au vendeur de sodas comment aller à Tulum. Il a juste compris « Tulum » dans notre phrasé de vache espagnole et a pointé du doigt un monsieur tout seul derrière un comptoir. Lequel nous a expliqué en comptant sur ses doigts et en articulant bien qu’on devait attendre 15 minutes le bus pour Playa del Carmen, que là-bas on attendrait encore 1H et qu’ensuite on aurait un autre bus pour Tulum qui durera 45 minutes.

Si tout se passe bien. A ce moment-là il est 20H30, t’as déjà 12H d’avion dans la tronche et je te le fais en mille : on est arrivé à minuit dans notre fabuleux Zamas Hotel. C’était tellement l’euphorie en découvrant notre chambre qu’on s’est endormis comme des bébés en souriant. Et c’est là que je vais vous dévoiler notre fameux secret d’organisation de vacances : la carte de touriste !

Le staff de l’hôtel Zamas nous en a donnés et ce n’est que le deuxième matin au petit-déjeuner qu’on s’est attelés à la tâche de la to-do list Mexicaine : que faire, que voir, où aller, quand, comment, combien de temps ? Après avoir déplié la fameuse carte touristique de la Maya Riviera, on a listé toutes les villes qu’on voulait voir et qu’on nous avait conseillées, on les a repérées sur la carte et après des ratures, des gribouillages, des tirages de cheveux, on avait notre plan : Tulum, Cobà, Valladolid, Ek Balam, Chichen Itza, Mérida, Akumal, Playa del Carmen.

En une bonne heure, c’était bouclé et le Quintana Roo et le Yucatan n’attendaient que nous. Mais ça, c’était avant que le YOLO s’en mêle à nouveau car après Chichen Itza, on a filé à Bacalar et Isla Holbox sans même passer par Akumal.

Mexique INTRO

Je vous raconte tout ça dans une deuxième partie ? Maintenant que vous savez comment j’organise mes vacances, c’est-à-dire complètement à l’arrache, vous pouvez relativiser en disant que niveau procrastination, y a pire que vous.

 Bisous et à très vite !

jeudi 19 mai 2016

Run for Løv - concours !

Løv Organic

A peine rentrée de 2 semaines de rêve au Mexique, je m’envole de nouveau mais pour un voyage express cette fois-ci : direction le Vietnam, invitée par le Comptoir des Voyages !

Mais ce n’est pas le sujet de cet article, qui sera plus axé bien-être que cocotiers. Aujourd’hui on va de nouveau parler sport, parce que j’ai un peu évolué dans ma pratique. Depuis le mois de février, j’ai arrêté la boxe après un dilemme intérieur : j’adore ce sport, il me défoule, et malgré les 6h de pratique hebdomadaires, je suis arrivée à ce constat : mon corps n’avait pas changé. Et la déception a pris le pas sur le plaisir, j’ai donc continué à me rendre au Battling Club non plus pour y enfiler mes gants mais plutôt pour y suer à grosses gouttes lors de séances de circuit training, façon CrossFit light.

Car au-delà de la souffrance physique du gainage, du soulever de poids, du travail cardio, il y a une sensation de dépassement de soi et de sensations corporelles qui m’intéressent plus que dans la boxe française, qui m’aura permise d’être plus à l’aise avec mon corps, mieux coordonnée et plus confiante dans un legging et en brassière.

Løv Organic

Il y a un an, je me sentais tellement ridicule et boudinée dans une salle de sport, maintenant je n’en ai plus rien à faire.
C’est mon sas de décompression, l’heure et quart où je ne suis ni joignable ni assaillie de notifications et où j’arrête de ruminer car je ne pense qu’à compter les secondes d’efforts. 45 secondes de squats. 30 secondes de repos actif. 45 secondes de burpees. 30 secondes de repos actif. 45 secondes de fentes… et ainsi de suite…

Autant je n’arrive pas à méditer, autant je crois que ces séances purement physiques me permettent de mettre le cerveau en off. Et j’ai pris goût aux sensations que me procurent mon corps le lendemain d’une séance : je suis toute dure de partout, toute gainée, et les courbatures de moins en moins violentes sonnent comme une victoire.

Mon abonnement se termine le 21 juin et je songe sérieusement à me mettre au CrossFit une bonne fois pour toute, car si j’ai compris que je ne mincirai plus (dans le sens où le corps de mes 18 ans n’existera plus et que je dois apprivoiser celui de mes 25 ans), en revanche je ne peux pas accepter d’être molle du capiton, j’ai besoin de me sentir plus forte que ça. Ce n’est que mon avis personnel, mais il m’aura fallu 1 an pour parvenir à cette conclusion qui me plaît.

Si j’ai arrêté de me prendre la tête avec la bouffe donc, je fais en revanche énormément d’efforts au niveau de l’hydratation. J’ai remarqué depuis 6 mois que je ne tiens plus du tout l’alcool. Au début je croyais que c’était la fatigue, ou ma mauvaise humeur, ou le stress qui me rendait nauséeuse au bout de 2 pintes. Puis à force de dimanches entiers passés roulés en boule dans mon lit alors que je n’avais pas bu « tant que ça » (par rapport à mon passé d’expat ou d’Erasmus, c’était de la rigolade), j’ai fini par réaliser que l’alcool ça n’était plus vraiment pour moi… Et surtout dès que je me mets à boire, les douleurs se réveillent et c’est atroce. J’ai tout le temps mal aux jambes, aux pieds, aux genoux, et au bout d’un ou deux verres, ça empire et ne parlons pas du lendemain.

J’ai donc intégré l’eau minérale dans mon quotidien et croyez-moi, si ça peut paraître complètement naze ou évident pour vous, imaginez-vous que c’est la première fois de ma vie que j’achète des packs d’eau en faisant mes courses… 25 ans d’eau du robinet (en Inde je ne buvais pas d’eau minérale mais de l’eau filtrée ou purifiée en bouteille) et bim, me voilà accro à la St Yorre et à la VICHY Célestins. 1 bouteille au bureau pour la journée, 1 à la salle de sport et 1 demi le soir avant et après le dîner. Maintenant, quand je n’ai pas ma bouteille à portée de main je sens tout de suite que j’ai de nouveau mal partout et ça change tout.

Løv Organic

Je prends aussi de plus en plus plaisir à me faire des tisanes et à tester plein de nouveaux thés quand je passe le week-end chez moi (il m’arrive parfois de ne sortir que pour faire mes courses ou pour aller au sport, sinon c’est canapé, livres, magazines, replays d’émissions et laisser-aller total dans le plus grand des calmes, hashtag pyjama, hashtag et si je m’épilais les jambes à la pince à épiler pendant 3 heures ? Enfin toi-même tu sais que je suis pas la seule hein.) (Ce genre de week-ends est de plus en plus fréquent) (hashtag mamie) (hashtag me jugez pas)

Comme je travaille chez FAUCHON, j’ai mes petits favoris de la maison (allô l’infusion rooibos Marchand de Rêves dont je suis accro et dont je fais des stocks dès que possible ? Allô le thé Chaï qui est un pur délice !) mais depuis quelques semaines, une nouvelle petite boîte bleue a fait son apparition dans le salon : le thé Run for Løv de Løv Organic.

Quand j’ai lu la description de cette nouveauté lorsque la marque m’a contactée, j’avais un peu l’impression qu’ils l’avaient pensée pour moi ! Imaginez : un délicieux thé à la grenade, aux baies de goji et hibiscus bio (yuuuummm), que l’on peut boire infusé à chaud ou à froid (ça sera génial cet été en thé glacé !) avant, pendant et après le sport. Pensé pour celles qui pratiquent le yoga, le fitness ou le running, c’est LE thé feel good et ressourçant pour les sportives qui aiment se faire plaisir tout en prenant soin d’elles. Bon ben c’est du thé « la vie fantasmée de MarionRocks » quoi, mais en y croit c’est le principal :) 
Oui moi aussi je rêve d’une vie healthy comme un Instagram, mais je suis une fille de base pour qui boire du thé est une petite révolution dans son quotidien pas si healthy (tu le vois l’emballage de Milka-Oréo qui traîne ? Non mais je ne vois pas de quoi tu parles hein…)

Le mieux dans tout ça, c’est que Løv Organic et moi vous offrons 1 pot ici sur mon blog et un second sur mon compte Instagram (à venir !), afin que vous puissiez aussi le goûter et vous faire votre propre avis… Et pourquoi pas y devenir accro ?

Pour cela rien de plus simple : vous avez jusqu’à dimanche 22 mai 23H59 pour laisser un commentaire sous cet article qui raconte votre routine bien-être (sportive ou non d’ailleurs). Je tirerai au sort l’un ou l’une d’entre vous lundi 23 mai !


Hâte de vous lire, et à très vite pour un récap de mes aventures au Mexique !

mercredi 23 mars 2016

Comment faire du sport gratuitement à Paris ?

Résolutions

C'est vrai ça, comment faire du sport gratuitement à Paris ? Ca paraît compliqué quand on y pense car tout nous semble inaccessible ou hors de prix quand on vit à Paris, et pourtant il existe plein de solutions pour faire du sport sans s'abonner à une salle ni dépenser le moindre centime, ou alors vraiment très peu. Je vais vous livrer quelques astuces, testées et approuvées pour la plupart !

RUNNING

Courir est en soi l'une des activités sportive la moins chère ! Un petit tour sur le blog de Anne, un bonne paire de baskets et une excellente brassière seront vos seuls investissements pour démarrer la course à pied. Sauf que parfois, on ne sait pas trop comment s'y mettre pour de bon ni comment se motiver quand on n'a pas des copines sporty spice aussi motivées que nous. Voici donc quelques astuces :


Tous les lundi, mardi, jeudi et dimanche, Nike organise des sessions running gratuites et ouvertes à tous sur inscription à Paris, et Lyon de temps à autres. Il suffit de créer un compte sur le site, de choisir une session et de se présenter ensuite à l'heure indiquée à la boutique des Champs-Élysées ou de Saint Michel puis de choisir un groupe selon son niveau. Suivant les jours, les sessions diffèrent : fractionné, longues distances, running + training...

Les coach sont très sympa, l'ambiance sérieuse et motivée, on peut demander des conseils et même tester des paires de chaussures (parfait pour les indécises comme moi) selon les évènements en cours. Par exemple en ce moment, il est possible de lors de courtes sessions running de tester la nouvelle paire de Nike LunarEpic Flyknit (que je rêve d'avoir aux pieds d'ailleurs).
Testé plusieurs fois avec des copines et des collègues, c'est toujours un super moment et ça donne de nouvelles idées pour des parcours de 7 à 10K.

Le + : une petite collation (eau, barres de céréales) vous attend à la fin !
Le - : l'ambiance pas forcément friendly (sauf si vous y allez entre copines) et running dans le centre de Paris, donc sur le trottoir ou au milieu des voitures.


Jusqu'au 17 avril, Saucony organise des sessions de running le jeudi soir et dimanche matin au jardin d'acclimatation à Paris. J'ai testé une session le mois dernier et c'était génial : il n'y a pas un bruit, pas de ressenti de pollution, le cadre est super. Imaginez quand même,  un parc privatisé rien que pour nous, que demande le peuple ?
Autre bonus, il est possible de tester lors de ces sessions les nouvelles Triumph ISO 2 : encore une fois je trouve cela génial car souvent on investit dans une nouvelle paire et on se rend compte au bout de 5 ou 10km qu'elles ne nous conviennent pas... Là au moins, on est fixé !
Pour participer, il suffit de vous inscrire directement sur le site et de donner votre nom lorsque vous vous présentez à l'entrée du jardin. A la fin du run, une petite collation vous est offerte (barres de céréales, thé glacé, eau).

Le + : le cadre privilégié et le test de chaussures.
Le - : ceux qui habitent au nord-est ou au sud-est de Paris, argh, ça fait un peu loin !


Vraiment, doit-on encore présenter le concept ? La Boost Energy League, ce n'est plus du sport : c'est une secte à ce niveau là ! Blague à part, si vous débarquez dans un nouveau quartier et que vous ne connaissez rien ni personne, je crois que c'est vers eux qu'il faut se tourner.
Imaginez des teams de 200 personnes quand tous les runners sont réunis, fiers de leur quartier (Belleville, Jaurès, Pigalle, République, Bir Hakeim, Sentier, Champs-Élysées, Bastille, Odéon, Les Abbesses...) et prêts à en découdre avec le bitume... Certains ont commencé pour rire et sont devenus amis voir amants pour la vie. Chaque team a sa personnalité (clin d'oeil aux morfales de Belleville), à vous de trouver celle qui vous convient le mieux. Pour les rejoindre, un petit tour sur Facebook ou mentionnez-les sur Twitter et Instagram : tout le monde se fera un plaisir de vous accueillir pour des sessions de 7 à 13K.
La saison 3 commence maintenant (d'ailleurs ils recrutent des team leaders si ça vous intéresse !) alors profitez-en, c'est le moment de les rejoindre.

Le + : l'ambiance et l'esprit de groupe 
Le - : on peut vite se sentir comme un cheveu sur la soupe quand on ne connaît personne en milieu de saison


Parce qu'il n'y a pas que Paris dans la vie, si vous cherchez à rejoindre des teams de running dans votre ville et participer à des évènements, inscrivez-vous sur ce site et laissez la magie du sport opérer !
Pour ma part je n'ai pas testé car j'ai déjà ma team #runningchattes (true story) mais si c'est votre cas, je serai ravie d'avoir vos retours dans les commentaires !
Sur le même principe que Jogg.in, vous pouvez rejoindre ces sessions de running également :




Et j'en passe... Je vois parfois des runners se donner rendez-vous devant Décathlon et autres boutiques spécialisées : n'hésitez pas à vous renseigner auprès de vos boutiques préférées, je suis sûre qu'elles organisent des sessions running très régulièrement !

Résolutions

SPINNING / INDOOR CYCLING
Aaaah le spinning... Cette semaine, Dynamo Cycling fête son anniversaire : déjà 1 an que le phénomène a débarqué à Paris. A l'origine : NYC, LA et le Soul Cycle. Quand un nouveau sport fait sensation de l'autre côté de l'Atlantique, il ne faut généralement pas attendre très longtemps avant que le principe soit importé à Paris !

Le principe : plongés dans le noir sur un vélo fixe face à un coach, vous pédalez, pédalez à fond avec la musique encore plus à fond. Le coach vous indique (crie ?) tous les mouvements à effectuer : pompes, haltères, pédalage rapide sans résistance, pédalage avec forte résistance, bref, c'est 45 minutes d'effort intense et préparez-vous à être surpris lors de votre première session. J'ai cru que j'allais décéder sur place, j'étais rouge comme une tomate pendant 1H à la fin du cours et je ne pouvais plus descendre les escaliers. Comme je le décris ça paraît être de la torture mais c'était vraiment génial ! J'ai adoré ma première session Dynamo : le fait d'être plongé dans le noir aide à se concentrer et à se donner à fond. On s'en fout de notre allure ou de ce que fait la bombasse à côté de nous car on ne se voit pas : c'est la course entre toi... et toi-même ! Le coeur s'emballe, les cuisses se tétanisent et les bras tremblent, on transpire comme pas permis mais quel bonheur intense !
Pendant le semi marathon ou quand une course est difficile, je pense toujours à Dynamo : "Marion, si tu tiens 45 minutes au bord de l'arrêt de mort là-bas, pourquoi tu t'arrêterais de courir maintenant alors que t'es même pas écarlate ? Allez, bouge-toi !"

Mais alors me direz-vous : pourquoi intégrer Dynamo Cycling dans cet article alors que les cours ne sont vraiment pas accessible à tous financièrement ? (oui, la session coûte la modique somme de 30€, ouille...) Car le premier cours est gratuit, pardi ! Il suffit de créer un compte sur le site et d'acheter un premier crédit "gratuit" et ensuite vous choisissez votre session.
Attention : Dynamo est victime de son succès et les cours sont vite complètement bookés. Les plannings sont dévoilés tous les lundi à 12H00 pétantes : c'est à ce moment-là qu'il faut booker votre session si vous avez un jour/coach de prédilection ! D'ailleurs j'adore John, et vous ?

Le + : les serviettes et affaires de toilettes (élastiques, démaquillant, déo, cotons, lingettes, gel douche, shampooing et après-shampooing) sont en libre service. Parfait pour enchaîner une session avec une sortie sans avoir à se trimballer son gros sac de sport. L'ambiance est vraiment super : en 1 an seulement, l'équipe a réussi a créer une super communauté d'habitués, le niveau est élevé et on y passe toujours un bon moment.
Le - : quand c'est pas gratuit, c'est vraiment très cher et les tarifs ne sont pas assez dégressifs à mon goût.

- Kiwill

Forcément, le spinning a fait des petits et la concurrence se développe de plus en plus dans Paris.
Kiwill en fait partie et propose également un premier cours d'essai gratuit.
J'ai testé une session dimanche soir avec Victoria, ma copine sporty spice et on a passé un super moment ! Matthieu, notre coach, est également danseur à l'Opéra de Paris et j'ai adoré son cours. Très pédagogue, il nous expliquait chacun des enchaînements avec le tempo avant qu'on se lance tous et ça aide beaucoup. J'ai vraiment de gros soucis de coordination et parfois je suis complètement paumée à Dynamo... Du coup chez Kiwill, j'étais ravie de ce petit coup de pouce !
Néanmoins, ne vous imaginez pas que le niveau n'est pas élevé pour autant. C'était très dur et on a énormément travaillé les bras, le tout sur une super playlist. Je recommande !

Le + : comme la concurrence, toutes les affaires de toilette sont en libre service. Mais Kiwill bénéficie d'un espace un peu plus spacieux que Dynamo, ce qui évite de se marcher dessus.
Le - : cela reste un sport très cher, à pratiquer en complètement du running ou d'une inscription à la salle.

- Let's Ride

Malheureusement, Let's Ride n'offre pas de cours d'essai gratuit mais propose en revanche une offre découverte à 25€ pour 2 cours. C'est toujours ça de pris, sachant que vous pouvez si vous le souhaitez booker 2 vélos (ou +) à la fois : c'est pratique pour offrir une session à une copine et y aller ensemble, par exemple !
En revanche, les tarifs des packs sont vraiment dégressifs alors si vous avez un coup de coeur pour ce sport, c'est peut-être vers eux que vous pourrez vous tourner pour ne pas casser votre tirelire.

Le + : L'ESPACE !  Des 3 salles de spinning, Let's Ride est définitivement la plus spacieuse. Les vestiaires sont grands, il y a assez de douches pour tout le monde et il y a même un petit salon super cosy à l'entrée pour se poser et discuter autour d'un jus bio ou de snacks healthy proposés par le staff. Vraiment, c'est mon endroit préféré à ce jour, et je ne dis pas ça parce que c'est quasiment juste en bas de chez moi hihi.
Le - : l'ambiance est encore en rodage. Je leur laisse le bénéfice du doute car la salle vient juste d'ouvrir et il leur faut encore un petit coup de pouce en termes de recrutement d'abonnés pour que la sauce prenne. J'y crois et je leur souhaite !

RésolutionsRésolutions

YOGA

Ah, le yoga... Je pleure intérieurement lorsque je me souviens que je ne payais que 500 roupies (à l'époque 6€ environ) mon heure de cours particulier à Chennai ! Si l'on n'est pas inscrit dans une salle (type CMG ou R2 Bastille pour ne citer qu'eux) qui propose des cours de yoga, ça devient vite l'angoisse tellement les prix de l'heure de cours en studio peuvent être délirants.

- Les adresses d'Anouchka

Heureusement, il y a des gens bien comme Anouchka qui répertorient sur leur blog les meilleures adresses de Paris à petit prix, presque gratuits ! Filez de suite sur son blog pour découvrir en détail ses avis et ses adresses : 

Yoga Style, 30 jours pour 30€
Yoga Time, 10 jours pour 29€
BeYoga, 10 jours pour 35€
Big Apple Yoga, 10 jours pour 35€

Je n'ai testé aucune de ces adresses pour le moment mais comme d'habitude, n'hésitez pas à partager vos retours et autres bons plans en commentaires !

- R2 Bastille

De mon côté j'ai pris un session d'essai gratuite à R2 Bastille pour tester justement un de leur cours de yoga et j'ai beaucoup aimé. J'avais découvert cette salle lors d'événements presse organisés par Nike (vous avez d'ailleurs du la voir à de nombreuses reprises sur mon compte Instagram) et c'est le gros coup de coeur : c'est tout neuf, tout propre (ça change de mon Battling Club qui pue les pieds) mais hors de prix (autour de 1000€ l'année) alors j'attendrais de gagner au loto pour m'y inscrire pour de bon :)

- Lululemon Athletica

Il y a 6 mois, je n'avais encore jamais entendu parler de cette marque qui pourtant est super connue dans le milieu du yoga et du sport. A force de me pencher sur le sujet et de suivre plein de comptes Instagram ultra sporty et healhty (poke Flora) j'ai appris que la marque organisait très régulièrement des cours de yoga, de fitness et des sessions de running gratuits (oui oui !) dans leur showroom du Marais.

Pour être tenu au courant de toutes les sessions gratuites, le mieux est de liker la page Facebook et de consulter régulièrement les infos partagées : on tombe parfois sur des pépites ! Voici le planning de mars à titre d'info :

Résolutions

De mon côté j'avais testé un cours de yoga de 1H30 (wahou) la veille du semi-marathon et ça m'avait fait un bien fou ! Et si vous courez avec Flora les jeudi soirs, faites lui un coucou de ma part :)

- Lorna Jane France

J'ai découvert cette marque il y a peu (j'ai acheté l'agenda 2016 sur un coup de tête après l'avoir vu sur le blog de Mango&Salt) et j'aperçois de temps en temps via leur page Facebook ou leur compte Instagram que des sessions de training sont organisées de temps à autres.
La dernière en date : un "BOOTYCAMP" organisé le 12 mars dernier en partenariat avec les Galeries Lafayette et et Løv Organic par exemple. Comme pour Lululemon, ça vaut le coup de scruter de temps à autres leurs réseaux sociaux pour être au courant des prochaines invitations !

- Lolë France

Encore une très jolie marque d'habillement et d'équipement de training/yoga qui offre à ses clientes (futures ou acquises) des cours gratuits, et ça n'est pas pour me déplaire. Le bon plan m'a été suggéré par Leslie dans les commentaires, merci à elle !
Pour connaître les prochaines sessions gratuites, rendez-vous dans l'onglet "events" de leur page Facebook. Au programme : pilates, cuisses/abdos/fessiers, stretching, boxe, cardio, circuit training... Inscrivez-vous par téléphone au 01 42 65 23 37 puis rendez-vous au corner Lolë des Galeries Lafayette en tenue avec une serviette et une bouteille d'eau... et c'est parti !
Il est indiqué qu'une même personne peut assister à 2 cours par mois maximum. Pensez-y : les cours gratuits doivent rester ouverts et disponibles à toutes, n'en abusez pas trop non plus afin de laisser une place à toutes :)

- Weleda Bioty Tour

Pour la 4ème année, Weleda va parcourir la France à l'occasion de son "Bioty Tour". Entre le 12 avril et le 14 juin, inscrivez-vous en ligne aux différents ateliers proposés à Paris, Marseille, Bordeaux, Nantes, Strasbourg, Toulouse et Lyon. Au programme : promotion de la marque (of course...), ateliers de compositions florales, auto-massages relaxants et initiation au yoga.
Je ne sais pas ce que ça vaut, mais pour une fois qu'une activité sponsorisée par une marque n'est pas réservée qu'aux parisiennes, je me devais de la partager !

Résolutions

TRAINING / AUTRES


A compter du 16 mars, la marque The North Face organisera régulièrement et gratuitement des sessions de training. Pour y participer, il suffit de vous inscrire et de consulter le planning sur leur page Facebook dédiée : Never Stop Paris.

Au programme : rendez-vous à la boutique d'Odéon et c'est parti pour 1H de training outdoor dédié à la préparation de défis sportifs tels que le trail running, l'escalade ou encore le ski. Retour à la boutique vers 21H avec ravitaillement offert et réductions exclusives sur une sélection de produits !
Mon emploi du temps et mon genou capricieux ne me permettent pas de m'inscrire à une session pour l'instant mais il me tarde d'essayer. Je vous recommande donc vivement ces sessions et j'ai hâte d'avoir votre retour dans les commentaires !

- Conquer Your Day

CYD, c'est un savant mélange du Nike Running Club, de la Boost Energy League, des Mountain Athletics Training et du showroom Lululemon... Sans aucun sponsor ! Mais comment est-ce possible ? Des passionnés de sport et de training ont commencé à organiser des sessions de training gratuitement et la sauce a tellement pris que Conquer Your Day se professionnalise doucement mais sûrement. Pour les aider à rester indépendants et libres de tout sponsor, une campagne de financement participatif sur Ulule a été lancée et je vous invite à y jeter un oeil si cela vous intéresse.

Mais alors, comment ça se passe pour participer à une session ? C'est tout simple, il suffit de s'inscrire et de signer une décharge sur leur site puis de liker leur page Facebook pour retrouver le planning des sessions organisées dans votre ville. Car oui, CYD existe à Paris mais aussi à Nantes, Lille et Tours.
Je n'ai pas encore testé pour l'instant mais c'est prévu !

- French Frogs OCR

L'alternative payante mais si peu chère que c'en est presque gratuit, c'est les French Frogs OCR ! Le pitch est simple : des passionnés de la course d'obstacle et de bootcamp proposent pour 20€/mois 2 séances de training par semaine... Soit 2,50€ la séance si on fait le calcul !
Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article et à les contacter directement sur Facebook ou Twitter pour les rejoindre et participer aux entraînements organisés tous les lundis et jeudis soirs au stade Charles Moureu.

- CrossFit

Avant que ma copine Victoria se mette au CrossFit, j'avais de sacrés préjugés sur ce sport. Pour moi, c'était une pratique de bourrin qui te transformait en lutteuse de l'Allemagne de l'Est ou en beauf de Gold's Gym. Et puis je l'ai vue devenir passionnée par le "CF" et les "WOD" et surtout la transformation physique a été flagrante. Le même corps, mais en mieux : comme dans les photos avant/après du bikini body guide de Kayla Itsines, vous voyez ? Mais surtout, l'esprit change : on se croit nul et puis au fur et à mesure, on prend confiance en soi et on devient de plus en plus fort. La meuf soulève maintenant 100 kilos sans ressembler à Hulk, je trouve ça ouf perso.

Le désir de transformation du corps pour "être bonne" laisse place à une volonté de transformation liée au dépassement de soi et à des objectifs de force, de résistance, de cardio, de souplesse...
Bastien, du blog Torréfacteur, a d'ailleurs interviewé Thomas, ancien publicitaire reconverti en coaching sportif dans une box de CrossFit. Ses paroles seront plus parlantes que les miennes pour découvrir ce sport :


Je vous invite à lire le témoignage de Mathieu du blog French Fuel également, son point de vue est très intéressant.

Si l'abonnement à une box de CrossFit est très onéreux (de l'ordre de 1000€ l'année en moyenne à Paris), la plupart d'entre elles proposent un premier cours d'essai gratuit. Cela vous permet de tester l'ambiance, de mieux comprendre le concept et de choisir une box pratique. Car on ne le répètera jamais assez : la meilleure salle de sport est la plus proche de chez vous ou du bureau, tout simplement !
Voici quelques adresses de box officielles (le CrossFit étant une marque déposée, dont Reebok détient une partie des droits d'exploitation) : Reebok CrossFit Louvre, R2 Bastille, Crossfit Original Addicts, CrossFit Lutece, RAR CrossFit... Bref, la carte des box est consultable ICI et bien évidemment, il y en a dans le monde entier puisque ce n'est pas une spécificité parisienne !

- Gym Suédoise 

Plus le temps passe, plus j'entends beaucoup, beaucoup de bien de la gym suédoise. Ce n'est pas très cher, il y a des cours partout en France et à l'étranger (parfait pour les globe-trotteuses comme moi !) et cela ferait un bien fou pour le corps et l'esprit.
Je pense que je vais m'y mettre cet été quand ma salle de sport sera fermée pour les congés d'août histoire de voir ce que ça donne. J'aimerai beaucoup avoir vos impressions sur ce sport d'ailleurs : est-ce que vous avez vu une transformation physique s'opérer avec cette pratique ? Ou simplement du bien-être, un bon défouloir qui ne traumatise pas les articulations ? Vu que je me blesse souvent, je me dis que ça pourrait être une bonne option, la course à pied étant vraiment traumatisante pour mes périostites chroniques et ma rotule gauche...

Bref, assez parlé de moi : si je cite la gym suédoise dans cet article, c'est que certains cours sont gratuits. Pour les trouver, il suffit de consulter les plannings et de repérer l'icône "cadeau", comme ici par exemple :

Résolutions

Et si c'est complet, pas de panique ! Le cours à l'unité coûte entre 7 et 10€, donc pas de quoi en faire un fromage :)


Pour celles qui sont accro au sport et adorent tester toutes sortes de nouvelles disciplines (yoga, pilates, boxe, circuit training, crossfit, aquabiking et j'en passe) mais ont une peur bleue de l'engagement annuel et hors de prix des salles de sport à Paris dans lesquelles ont ne met plus les pieds au bout de 6 mois... Alors ces systèmes d'abonnement seront vos meilleurs alliés !

Le principe ?
Vous vous abonnez pour 1 mois tout illimité (89€ via somuchmore et ZippyPass ou 99€ via Try&Do) ou vous choisissez une plus petite formule (type 49€ par mois pour un forfait de 4 cours sur Try&Do) et vous avez accès à plus de 200 studios et salles de sport différents dans Paris !
Pour celles qui sont dans une démarche de remise en forme et ne savent pas quel sport choisir avant de s'y mettre à fond, je trouve que c'est une option parfaite. On paye 1 fois sans engagement, on teste tout, en illimité où on veut et quand on veut et soit on continue sur ce principe quand on le souhaite, soit on s'inscrit pour de bon dans une salle pour laquelle on aurait eu le coup de coeur.
OK ce n'est pas gratuit, mais ces start-ups collaborent régulièrement avec des blogueuses qui partagent avec leurs lectrices des codes de réduction alors n'hésitez pas à faire une petite recherche Google avant de souscrire à une offre... On ne sait jamais :)

De mon côté je n'ai pas besoin de ce service car je suis déjà inscrite en salle et je me débrouille pour tester plein d'autres cours ailleurs grâce à mon blog ou à mes bons plans de radine haha, mais dans tous les cas je vous invite à lire les articles de Clyne et Noémi pour vous faire une idée !

- Gymlib

Gymlib, c'est un peu l'équivalent de "La Fourchette" pour les cours de sport. Si vous êtes réfractaires à l'abonnement Try&Do/somuchmore/ZippyPass, rendez-vous sur Gymlib et choisissez un cours en fonction de votre adresse directement sur la page d'accueil du site. Vous pourrez alors acheter des pass pour 1 séance ou des forfaits à un prix parfois très avantageux. Inscrivez-vous à la newsletter, parfois quelques codes promo s'y cachent !

- Les blogs

Suivez bien vos blogueuses sportives préférées car elles organisent régulièrement des sessions de yoga ou de training en partenariat avec des marques. C'est la meilleure occasion pour faire du sport gratuitement mais surtout dans la joie et la bonne humeur ! C'est comme ça que j'avais pu faire une session training avec Amanda Bisk par exemple.
Pour la France, je pense particulièrement à Anne, Margot, le Happy Running Crew, Marine, Toutes en Basket, Mademoiselle Run... Et parfois ça m'arrive aussi hihi ! En connaissez-vous d'autres ?

- La piscine municipale

Paris est une ville qui coûte cher, mais qui fait beaucoup pour ses habitants je trouve. Suivant les quartiers, les piscines municipales sont si peu chères que c'en est presque gratuit. Imaginez, l'entrée pour les moins de 26 ans dans ma piscine (Alfred Nakache à Belleville) coûte 1,40€. Franchement, il n'y a pas d'excuse !

La piscine municipale, pour moi c'était un peu le traumatisme des cours d'EPS au lycée. J'étais mal dans ma peau, j'avais honte d'être vue sans maquillage et avec un bonnet de bain devant les autres élèves et surtout, j'étais nulle. J'ai eu 9 au bac en EPS alors c'est dire... Et puis sur un coup de tête je m'y suis remise avec mes copines et finalement, on adore !

On ne sait pas très bien nager (la brasse comme des petits chiots, vous voyez ?) mais on fait comme on peut : palmes, planches, on essaie tout. Les cours de natation sont très abordables (6 à 8€ de l'heure) et je vais bientôt m'y mettre car je veux absolument apprendre à nager le crawl pour muscler mes bras et mon dos, complètement oubliés dans mes autres entraînements !

Oubliez toutes vos peurs : "beurk la piscine ça donne des verrues, j'ai horreur du chlore, j'ai honte de mon corps ça va pas la tête je vais pas me montrer en maillot devant tout le monde, nan mais c'est dégueu les gens pissent dedans", et j'en passe... Au sport, ON EST TOUS DANS LE MÊME BAIN ! (Vous l'avez ? LOL.)
Vraiment, arrêtez de vous prendre la tête : oui, le sport ça rend beau APRÈS. Pendant, on transpire, on est tout rouge, on ressemble à rien avec un bonnet, on a toutes de la cellulite, celles qui ont de l'acné ont une sacrée tronche de clafoutis (j'en fais partie) mais on s'en fout. Vraiment on s'en fout. Kiffez. Oubliez vos complexes. La piscine aide vraiment à dédramatiser et à mettre ses peurs et ses complexes de côté. Alors même si vous nagez comme une enclume, au moins ça servira de thérapie !



Résolutions

- Les berges de Seine

Quand je vous dis que la ville de Paris fait beaucoup de choses pour ses habitants je ne mens pas ! Depuis leur réhabilitation, les berges de Seine sont un super endroit de balade, de détente et de pique-nique en été... mais aussi de sport ! En effet, tout a été pensé pour permettre aux touristes et aux riverains de s'entraîner en plein air, seul, entre amis ou avec un coach de la mairie. Et oui, des sessions de training gratuites sont régulièrement organisées : marche nordique, zumba, circuit training... Il y en a pour tous les coups, tous les âges. Consultez le planning en ligne régulièrement ; les beaux jours arrivent et ce sera the place to be !

Et voilà, c'est tout pour le moment ! Je suis avide de vos suggestions et autres bons plans, je mettrai cet article à jour au fur et à mesure en fonction de vos retours. Merci d'avance pour vos commentaires et vive le sport !

 
Marion Rocks