dimanche 17 avril 2011

Vis ma vie de stagiaire

toto
Jordan et moi, chouchou et bichette, les stagiaires quoi

Jeudi 7 avril, je suis sortie de mon dernier jour de stage l'esprit pas vraiment libéré, avec cet étrange sentiment de frustration de l'élève en devoir sur table à qui on retire sa copie alors qu'il s'attaque seulement à la rédaction de sa troisième partie.

Le soir même je faisais mes bagages pour m'envoler directement à Stockholm pendant une semaine pour y retrouver amis, amours, (quelques) emmerdes, climat nordique et boutiques favorites. Me voilà de retour en France, chez mes parents à Nancy. Loin de Paris. Avec mon rapport de stage à écrire en une semaine.

Faut bien que ça décante un peu dans mon cerveau, alors avant de tout rapporter de façon académique, autant le faire de façon marrante sur mon blog ! Après tout, ce stage marque enfin le début de mon changement d'orientation.

Je re-situe : après une année de prépa hypokhâgne, puis une deuxième année d'anglais à la fac, puis une année d'échange Erasmus à Stockholm, me voilà étudiante à Paris, à l'EFAP plus précisément. Le blog, l'envie de bouger, rencontrer du monde et l'amour des fringues m'ont poussée à vouloir toucher aux relations presses. Le fabuleux monde des RP quoi.

J'ai donc fait un stage de trois mois en agence (chez Zmirov Communication) où j'ai beaucoup appris. Cet article n'a pas pour but de critiquer ou de louer cette agence, entendons nous bien. Mon expérience est personnelle et toute personne autre que moi aura vécu une expérience totalement différente.

J'ai donc été assistante attachée de presse pour le compte de Converse, Charles Jourdan et Stephane Kélian qui, en agence, ne s'appellent pas des marques mais des budgets. Car oui, il y a tout un petit jargon (propre à chaque agence j'imagine), mais je repense à certains idiomes avec grand sourire.

Durant ma première semaine, il m'a fallu gérer tout un nouveau vocable :

FYI (en intro d'e-mails) = For Your Information = pour info (facile celui-ci)

VTAC = Je me souviens avoir regardé mon écran le regard vide en le voyant en conclusion d'e-mail. Puis une lueur d'intelligence a traversé mon cerveau : Vous Tiens Au Courant !

E/C/S/R suivi de dates = Envoi/Choix/Shooting/Retour : ce sont toutes les informations concernant les envois de shopping.

Data = la base de données : "je peux aller sur Data ?" fut une de mes phrases les plus prononcées avec "Zmirov Communication bonjour !" pendant ces trois mois.

164 = le numéro de téléphone en interne des stagiaires de mon bureau. Nous avions cette liste avec tous les numéros de postes internes et au bout d'un moment, c'était un peu le blind test. "C'est quoi le numéro de Charlotte ?" et au plus rapide des stagiaires de répondre.

Premium = parce qu'il y a les magazines premium et les autres.

CR = compte-rendu. Mon stress de fin de semaine quand il fallait mettre à jour mes power point et tableaux excel.

EAE = les tarifs et équivalences d'achats d'espace publicitaire. En gros, ce qui valorise ton travail auprès de ton client, puisque chaque parution presse d'un de tes budgets correspond à une certaine somme économisée en publicité. J'ai fait mes premiers calculs en poussant des ooooh et des aaaah en découvrant la valeur de certains magazines comparés à d'autres et l'importance de la publicité.

ASAP = As Soon As Possible, mais aussi le nom d'une des trois agences faisant partie du groupe.

Le VIP = sorte de réserve où sont stockés les vêtements et accessoires des collections en cours et passées. J'ai du en passer des heures en tout à fouiller dans les cartons à la recherche d'un contre pied d'une Converse, à déplacer les cartons comme dans Tetris pour trouver tel modèle que je cherche partout... Mes paires de Jourdan et Kélian étaient quand à elles rangées ailleurs, empilées dans leur boîtes. Quatre tours de boîtes de chaussures empilées... Je ne compte plus les fois où tout s'est écroulé sur moi en essayant de choper une boîte tout en bas d'une pile en hurlant "merde" ou "putain".

Shopping = les shoppings, avec les envois de visuels et le suivi des parutions ont été la base de mon apprentissage et de mon travail en tant qu'assistante. Je ne connaissais pas bien le fonctionnement des agences de RP en arrivant et j'ai été on ne peut plus surprise par la face cachée de ce que je lisais et regardais avec délectation dans les magazines de mode. Ce qui parait peut-être évident pour certains d'entre vous ne l'était à vrai dire pas du tout pour moi en arrivant. Laissez-moi vous expliquer.

En préparant les futurs numéros, les stylistes et rédactrices ont des thèmes bien précis en tête. A elles de faire le tour des agences pour y choisir les vêtements et accessoires qui correspondront le mieux à leur recherche. Elles prennent donc ce qu'on appelle un rendez-vous shopping qu'elles obtiendront avec un(e) attaché(e) de presse. Une fois le tour de l'agence fini et la pile de vêtements et accessoires mis de côté, c'était à nous autres stagiaires assistants de gérer leur envoi. Aaaah, les envois de shopping... C'est décidément la tâche qui me manquera le moins. Entrer les références des vêtements dans Data, préparer les grands sacs, appeler les coursiers, gérer les urgences, se taper la tête contre les murs quand on se rend compte d'une grosse bourde... Et puis il faut gérer les retours. Ben oui, parce que sinon c'est pas marrant hein, les articles ne reviennent jamais tous en temps et en heure, donc il faut gérer le rapatriement express de telle paire de chaussure dont on a besoin de toute urgence pour tel magazine premium, parce que telle rédactrice les veux absolument. Au final quand j'y repense, c'était un vrai petit travail de fourmilière. Je bénis l'ambiance géniale et chaleureuse qu'il y avait entre stagiaires, ce qui nous a permis je pense de tenir le coup quand on avait des shoppings de 60 pièces à envoyer.

Il y a aussi tous les envois de visuels. Combien de méga octets de visuels j'ai pu envoyer ? Des tonnes ! Combien de CD gravés, de YouSendIt, de sélections correspondant aux thèmes "color block", fête des mères, petits prix et autres marroniers ? Pfiouuu...

Bichette / Chouchou / Chéri / Choubidou = le nouveau prénom des stagiaires. Ça m'a fait penser au film le Voyage de Chihiro de Hayao Miyasaki où Chihiro, emprisonnée dans une sorte de monde parallèle et renommée San, devra en gros se souvenir de sa propre identité pour pouvoir s'échapper. Bon j'exagère un peu ! Mais au départ ça me faisait un peu peur, j'avais peur des clichés, peur de devenir débile... Mais j'ai fini par comprendre que c'était du 8e degré, et qu'au fond il fallait en rire. Et j'ai fini par ne même plus y faire attention. Ce tic est resté puisqu'avec Jordan, on s'appelle désormais par ces petits noms. Au début pour rire... puis par habitude. Le ridicule ne tue pas !

Les relances = Les relances téléphoniques, ou le travail qui te prend deux jours entiers et te vaccinent à tout jamais de toute timidité. Entre les pigistes et stylistes à appeler sur leurs portables, les musiques d'attentes interminables des groupes de presse quand on veut joindre une rédactrice, les personnes qui t'envoient royalement chier, celles qui sont "débordées là, je suis en shooting, rappelez la semaine prochaine !" et autres éternels injoignables... Mais quel bonheur de discuter d'un produit ou d'une collab' avec quelqu'un d'intéressé à l'autre bout du fil !

Désormais, je suis un peu victime de déformation professionnelle. Quand j'ouvre un magazine et lis les rubriques mode, je regarde d'abord le nom de la styliste et/ou de la rédactrice puis s'il y a des marques de l'agence. Ensuite seulement je regardais l'ensemble des natures mortes ou des séries mode portée.

J'ai un peu perdu de naïveté face aux magazines. Dès leur sortie, les pauvres sont déjà obsolètes. L'été n'a pas commencé que toutes les collections printemps-étés 2011 sont renvoyées aux clients pour laisser place aux collections automne-hiver 2011/12. Je ne lis plus les articles avec l'innocence d'avant. Combien de relances, de déj et de cadeaux pour cette parution ? Et cette paire de shoes, est-ce vraiment un coup de cœur ou un coup de l'annonceur ? Mais histoire de ne pas devenir folle, je préfère fermer les yeux et me dire qu'après tout, tout le monde est content... Plus ou moins.

Car au final, en bossant pour Converse, Jourdan et Kélian (ç'aurait tout aussi bien pu être d'autres budgets que ça n'aurait pas été différent je pense) on apprend à aimer et à s'attacher à ses (oui, nos) marques. L'envie de défendre les produits des budgets que l'on gère, connaître leur histoire, râler et faire la gueule lors de parutions ratées, se réjouir en revanche d'une jolie parution inespérée... J'ai trouvé ça cool. Je me suis trouvée mue par une sorte d'amour et de corporatisme pour mes chaussures. Surtout lorsqu'elles ont une histoire. Converse, c'est facile : tout le monde aime cette marque, tout le monde a une paire de Chuck Taylor. C'était donc super sympa de bosser pour ce budget. Mais concernant Charles Jourdan et Stephane Kélian, force est de constater qu'au final ces grands noms du soulier sont mal connus et ça donne vraiment envie de se bouger pour les faire connaître et paraître dans les pages des magazines au lieu des sempiternels Louboutin, Jimmy Choo, Roger Vivier et autres "facilités".

Bien sûr, en tant que stagiaire tout n'était pas toujours tout rose. Il y a les coup de blues, les coups de fatigue, les coups de dynamisme qui te font faire des nocturnes, la rage devant ta paye de misérable stagiaire à la fin du mois... Mais, comme dit plus haut, l'ambiance entre stagiaires et avec mes responsables ont fait que j'ai passé trois mois vraiment intenses à découvrir la partie émergée de cet immense iceberg qu'est le monde des RP.

J'ai donc quitté mon stage avec un sentiment d'inachevé : laisser son travail entamé à une autre stagiaire, dire au revoir à ses responsables, quitter l'agence, les relances, les shoppings, les centaines d'e-mails par jour, le plantage des serveurs, les comptes rendus parutions...

MAIS maintenant je vais pouvoir reprendre mon blog avec plus d'assiduité ! Et ça n'est pas pour me déplaire. J'ai réalisé que c'est maintenant qu'il faut que j'en profite, tant que je suis étudiante. Quand j'aurai un job, je ne sais pas si j'aurai le courage de le tenir à jour. Mais c'est une autre histoire.

Et vous, vous avez des anecdotes de stagiaires en agence de RP ou dans le monde fabuleux de la môôôôôôde (ironie) ? Racontez-moi !

Bon début de semaine et à très vite pour du look. Je me suis ruinée à Stockholm, j'ai plein de jolies choses à vous montrer. Stay tuned !

26 commentaires:

les-frères-ainsworth a dit…

<3

Princesse Pia a dit…

Moi j'ai travaillé 1 an en RP et je crois bien avoir été vaccinée. Plus jamais ça pitié !!
Allez, au boulot maintenant parce qu'une semaine pour ecrire un rapport, c'est court !
Bises et bon courage

ElodieVeryPetit a dit…

magazine premium : je veux du name dropping direct !

Nymphéa a dit…

La chance d'avoir pu être avec Jordan!!! ça aide de connaître du monde sur le terrain quand même...
Bon courage pour ton rapport!
Bises.

Jennifer - Stylish Clin d'Oeil a dit…

Quel chouette petit résumé! Je suis sûre que tu ne va pas manquer d'inspiration pour rédiger ton CR!^^
bon courage quand même!

Anonyme a dit…

"MAIS maintenant je vais pouvoir reprendre mon blog avec plus d'assiduité !" : il vaut mieux ne pas faire d'effet d'annonce qu'on n'est pas certain d'assurer, sinon ça énervera encore des gens ! ;)

Milou a dit…

HA HA :)
J'adore! ;)

J'ai fais mes premières expériences en RP toujours dans les alentours d'Etienne Marcel d'ailleurs il y a 5 ans environs depuis mes études!

Depuis juillet, je suis dans l'une des plus grandes boites en tant que stagiaire! Mais je vais y travailler à temps complet car je remplace une personne de l'équipe!

Adios le stage bienvenue au monde du travail! :)


C'est bien vrai ce que tu as dis au sujet des budgets clients, je ferais une syncope si certaines des marques du showroom partaient tellement je les aime :)
Je pense que l'essentiel dans un bureau est de surtout croire en ces marques, leur potentiel pour ensuite être en mesure des les valoriser auprès des stylites/journalites! :)

Bon courage pour la suite Marion!

Agathe a dit…

Super article, très instructif (d'autant plus que je connais pas du tout ce milieu là et que parti comme c'est parti je ne le connaitrai jamais..)!
J'attends avec impatience de voir tes achats !..

Anonyme a dit…

Je suis étudiante infirmière et j'ai terminé mon deuxième stage d'un mois à l'hôpital il y a peu. C'était fantastique.
Laura

Olivia (à Paris) a dit…

Ahahhhh ça me rappelle beaucoup de souvenirs!!!! Le merveilleux monde des mags de mode!
Je stay tune, hâte de voir tes trouvailles Stockholmesques!

SAFIA a dit…

J'ai tout lu ! C'est vraiment interessant ! Je te souhaite beaucoup de courage pour ton travail ! et de chance dans tes etudes !
Bisous

www.safiaa.com

whatkatydidnext a dit…

Génial ce post, et fun ! Encore encore !

Carole a dit…

Hello Marion
Je ne connaîtrai jamais ce milieu sans doute et c'est sympa que tu le fasses découvrir.
Personnellement, ce que tu décris ne donne pas du tout envie (ce n'est que mon avis) mais j'espère que tu pourras t'y épanouir! Je préfère lire les magazines de mode et rester insouciante :)
à bientôt

Agathe a dit…

Très sympa cet article ! Je suis encore au lycée mais travailler dans les RP me dirait bien :) Et après avoir lu ton compte-rendu, j'ai encore plus envie de m'y pencher !
Je voulais savoir, quand tu parles de ta seconde année d'anglais à la fac, tu as fait LLCE ?
Merci d'avance. Bises ;)

NOelie a dit…

Je suis définitivement jalouse des magasins suédois (après un passage à Goteborg) !

A chacun ses goûts a dit…

Très sympa de nous avoir fait partager ton expérience qui a l'air d'avoir été très enrichissante !

http://a-chacun-ses-gouts.blogspot.com

Anonyme a dit…

Merci pour ce rapport de stage, trés interessant. D'autant plus que l'année prochaine je me destine à travailler dans le monde de la com et les RP.

Bonne continuation, à bientôt. Léa

pryscalise a dit…

Très intéressant ce rapport, bien que rien à voir avec mon domaine !

Tu as vraiment un don pour accrocher les lecteurs avec tes article !

Shamini a dit…

merci de partager ton expérience avec nous... c'est intéressant de découvrir un monde qu'on croit connaitre de l'intérieur!
xoxo

Laura a dit…

J'ai esquissé au moins 5 petits sourires en coin en lisant ton article, je vis les mêmes choses en ce moment (stagiaire en RP dans le sentier)! haha

Candy Rosie a dit…

Cet article est vraiment cool !
Je commence tout juste depuis une semaine mon stage chez Castelbajac au service presse et je remarque déjà beaucoup de similitudes c'est marrant..

Cet article est vraiment complet et donne vraiment les aspects de ton stage, très intéressant.

xx

Candy

Clo a dit…

Marion, j'ai vraiment adoré ton article ! Comme tous ceux que tu écris après une expérience : ton départ en Suède, ton retour, ta nouvelle vie à Paris. C'est très intéressant de te suivre et depuis ces 2 années beaucoup de choses ont évolués dans ta vie. Personnellement, je trouve qu'avoir un blog au fond c'est courageux. S'exposer aux regards des autres, quotidiennement. Beaucoup de lectrices te le rendent bien, mais d'autres sont vraiment blessantes. Tu réagis toujours avec justesse.
Tout ca pour dire que j'aime beaucoup ton univers même si tu écris moins qu'a tes débuts (ce qui est tout à fait normal). J'ai lu avec plaisir ton article d'autant plus que dans deux semaines je commence mon stage chez Maje au service communication & marketing. Je suis tellement heureuse mais j'appréhende à la fois d'être un boulet :)
Je quitte ma ville du Sud pour m'installer à Paris, du grand changement. Mais quand je vois comme ca t'as réussi, ca me donne déjà envie d'y être ! Peut être qu'un jour je te croiserai :)

Marguerite Gautier a dit…

Heu super stage ! C'est chouette pour toi, bonne continuation , tu te débrouilles bien dans la vie ;)

Ahmed a dit…

Pas facile la vie de stagiaire, le pire c'est qu'à la fin on doit faire un rapport de stage

Angie a dit…

J'arrive un peu après la guerre pour commenter ton article mais j'ai découvert ton blog il y a peu (et j'aime beaucoup), je réagis a cet article car oui moi aussi j'ai testé le stage dans le fabuleux monde des RP! à la meme période que toi en plus (janvier à mai 2011) et à peu de choses prés c’était exactement pareil, je gerais les "budgets" Eram, Berluti et fratelli rossetti alors des chaussures j'en ai bouffé et j'ai même eu le droit à une entorse à cause de boites placées trop haut dans le showroom qui m'on valu une belle chute du tabouret.. (qui m'a d'ailleurs valu de croiser Marc Lavoine en allant chez le docteur et de rendre jalouse toutes les nanas de l'agence :D) mais malgré tout j'ai adoré cette expérience et tout comme toi je me suis attachée à "mes" marques et à l'agence! cela m'a donc fait super plaisir de voir que je n’était pas la seule a ressentir ça :)
ps: ton passage dans Elle a du faire jaser dans ton agence, quelle belle vengeance, pour toutes les missions de relances et envois shopping ;)

Ingrid et Lise a dit…

J'ai bossé deux ans en agence RP à Paris, d'abord comme stagiaire puis comme salariée
Tout ce que tu as écris, c'est exactement ce que j'ai ressenti !
"Je peux aller sur data", les relances, mon cauchemar, répondre au téléphone "avec le sourire", etc... Deux ans de ma vie résumés sous mes yeux ^^

Ton article est incroyable!

Je suis, par la même occasion, tombée complètement amoureuse de ton blog... Ton style d'écriture, ton honnêteté, tranchent avec les autres blogs

Bonne continuation à toi !

Lise

 
Marion Rocks