mercredi 23 janvier 2013

Ebauche de réflexion

News

Soit je mûris, soit mon cerveau a été un peu retourné par la lecture de Beauté Fatale de Mona Chollet. Toujours est-il que ce bouquin m'a fait me remettre pas mal en question sur mes habitudes de consommation. Toujours plus de vêtements, toujours plus de chaussures, toujours à l'affut de la dernière tendance.

Personnellement, je n'ai pas attendu d'avoir un blog pour consommer de la fringue à outrance : j'ai toujours beaucoup dépensé et beaucoup acheté de vêtements, ado comme étudiante. Le blog n'a fait que renforcer ces petites pulsions et exacerber mes envies, j'en ai toujours été consciente et ça ne m'a jamais dérangé (d'autant plus qu'avant les blogs, je dévorais les magazines).

Et puis un jour on se réveille, on regarde ses 40 paires de chaussures alignées le long du mur et on se sent aussi conne que Carrie Bradshaw dans cet épisode de Sex & The City où elle réalise qu'elle a dépensé plusieurs dizaines de milliers de dollars dans des escarpins au lieu d'économiser pour devenir propriétaire de son appartement.

Chacun gère sa vie et ses comptes comme il l'entend, mais pour ma petite personne, plus le temps passe et plus la prise/crise de conscience pointe le bout de son nez. C'est d'abord un livre qui te fait réfléchir. Puis une nouvelle rencontre. Quand tu réalises que ton mec, il a beau kiffer ton blog, la mode, la photo et les jolies choses, mais qu'il ne possède malgré tout que que quelques jeans/t-shirts/hoodies/baskets identiques en plusieurs exemplaires noirs ou gris et qu'il reste toujours aussi sexy (en même temps c'est trop facile, c'est un mec, pas besoin d'artifices)... Tu te demandes s'il n'a pas un peu raison.

Ce minimalisme de le la fringue, il ne l'a pas inventé. Il n'est pas le seul à fonctionner ainsi. On pense tous alors à l'expérience dead fleurette découverte de mon côté grâce à la fabuleuse Chic Fille. J'ai toujours envié cette expérience comme j'envie les meufs accro au sport. Ca te paraît si facile, tu crois que ça marche rien qu'en regardant mais quand tu réalises le quintal de travail physique et psychologique à abattre au fond de toi avant de voir une once de résultat, t'es souvent vite découragée.

En fait, c'est peut-être comme la Foi. Un jour ça naît en toi, tu sais pas d'où, mais tu commences à réfléchir. Et voilà, j'en suis là. Je regarde mes fringues autour de moi et même si je m'amuse avec, même si ça m'éclate de porter toujours plus de nouvelles chaussures et de nouvelles robes... Finalement c'est de moins en moins drôle.

Peut-être que je grandis. Peut-être que j'en suis à un point de non retour où il faut que je trouve tranquillement mais sûrement mon style, mon uniforme, afin d'investir dans de jolies pièces durables, confortables et qui me vont à la perfection. Et ainsi jeter toute la junk/fast fashion qui s'entasse dans mon appartement de toute façon trop petit pour ça.

J'ai peut-être aussi peur un jour de finir vraiment comme Carrie et d'être aveuglée par "l'avoir" au lieu de me centrer sur "l'être". Contrairement à Stockholm ou Berlin où "j'étais", Paris m'enfonce un peu trop dans "l'avoir" à mon goût. Trop de tentations. Que faire ?

On souffle un bon coup, on se détend, on se roule dans la neige, ET ON FERME CETTE PUTAIN DE PAGE ASOS CAR NON MARION TU NE PEUX PAS VALIDER UN PANIER DE 946€ C'EST PAS POSSIBLE !

STOP. Le shopping, c'est comme la bouffe. On ferme les yeux, on pèse le pour et le contre... Et si on craque, et bien on n'ira pas se plaindre après. Courage !

56 commentaires:

Diane a dit…

J'ai adoré lire toute ta petite réflexion, ce post est juste parfait
Merci Marion :)

http://trendclic.blogspot.fr/

Bobbie a dit…

Je pense que ton article résonne en moi comme en pas mal d'autres filles. On a toutes constaté la grandissante entreprise "Dead Fleurette" sur des tas de blogs, et ce fut souvent un échec. Abandon, perte de motivation ou rechute, ça a rarement abouti à ce qu'on pensait voir, en début de course. Personnellement, je ne me suis jamais lancée là-dedans mais j'ai pas mal réfléchi quant à ma propre consommation en matière de fringues, chaussures, bijoux, maquillage... Tout ce qui se "possède". Tout ce qui me donne l'impression d'être quelqu'un de bien défini, et qui me classe dans la catégorie des filles "soignées" ou "lookées". Cette image est ridicule, et j'en suis bien consciente mais même en le sachant, ça reste difficile de s'en éloigner. Cela dit, je suis contente d'avoir un début de démarche dans la tête qui m'incite à m'éloigner de cette sur-consommation, et à arrêter les dépenses dans les domaines sus-cités. Je sais que je ne suis pas prête d'être "guérie" de cette boulimie d'achat qui me prend parfois, mais je vois ça avec plus de clarté et les coups que ça me fout parfois dans la gueule sont de bonnes leçons. Les articles comme le tien me rappellent que nous sommes assez nombreuses à fonctionner sur le même schéma, et ils m'amènent aussi à repenser à ces nanas qui gèrent ça de la bonne manière, aujourd'hui. Elles sont un message d'espoir, ahah! ;)

Chic and Nem a dit…

Une réflexion très réaliste et captivante !
J'aime ta façon de penser. Et je suis entièrement d'accord avec toi pour le boyfriend qui a les mêmes fringues en plusieurs modèles différents (le mien ceux sont des Van's en plusieurs couleurs lol)

Bise Marion

Jolie Margot a dit…

Moi je ne suis jamais acheté des tonnes de fringues, en fait non c'est pas vrai j'ai été fashion addict, mais ça fait un bout de temps... en fait, ce que je voulais dire, c'est que dernièrement j'ai réorienté ma consommation de fringues et autres vers le vintage, les occasions et le petites boutiques ou les créatrices... étant créatrice de bijoux, je participe régulièrement à des marchés de créateurs et je craque régulièrement sur les stands de mes "collègues" et sinon, j'ai découvert le plaisir de dénicher la pièce d'occas exceptionnelle, plaisir transmis par ma soeur qui s'achète des fringues de marque (genre Paul et Jo...) à 10€ maxi.

Anonyme a dit…

Bravo et merci pour ce post Marion!
C'est marrant pour moi il tombe pile alors que je commence a traverser cette phase de questionnement a propos de la consommation a outrance, dans tous les domaines d’ailleurs, mais en ce qui me concerne plutôt sur les fringues. Accumuler des dizaines et des dizaines de pompes, sac, pantalons, veste...pourquoi faire tout ça? Certaines pièces, on ne les porte pas deux fois qu'elles sont refouler, au font du placard et oubliées.
Et puis a trop avoir on perd un peu de sa créativité. Avoir une tenue cool, original ou sans quelle t'ai coûté un blinde, en recyclant même certaines pièces, c'est ça la créativité et selon moi, l'essence même de la mode. Ce qui est dommage c'est que trop souvent on tue cette créativité a trop vouloir "avoir", "posséder". C'est pas ça la vie, être entouré de possessions!
Il y a quelques semaines seulement j'ai fais un petit vide dans tout mon bordel de sapes. Quand même tout cet argent que j'ai foutu en l'air... Aaaaarrrghghgh! J'essaye de me modérer, maintenant mais c'est étrange, ça fais comme une addiction, je n'ai besoin de rien, mais je cherche quand même a acheter, une énième paire de pompes, un pantalon... les tentations sont si fortes!
Bref, je te remercie encore pour ce post, d'autant qu'en tant que bloggeuse mode, c'est courageux d'avoir partager avec tes lecteurs tes réflexions sur ce sujet :))
A bientôt !!
Marnie

Shoubbi a dit…

Une copine faisait recemment le constat suivant : elle vient d'avoir 30 ans, elle a demenagé 11 fois et elle a juste envie d'autre chose que de fringues/sacs/ chaussures: elle a envie d'un chez elle qui ne soit plus meublé integralement en ikea, elle a envie de partir en vacances au bout du monde, elle a envie de se faire des WE, des concerts, de se construire une vie. Mais comme elle je ne renie pas mes periodes de grosse conso. Ca me fait un bon stock pour pouvoir a present ne pas me presser d'acheter, acheter par plaisir/besoin plus rationnalisé.

Perso etant naturellement tres fourmi, meme dans des phases intense de rage de shopping, je continue à mettre des sous de cote. Ma passion pour la mode est tjs passée apres mes projets perso de grande ampleur (voyages au bout du monde, appart). De plus je regrette rarement mes achats, je suis l'exemple de ma mere: acheter des choses que tu peux garder et reporter (ma mere a des fringues et des shoes qui datent d'avant ma naissance. dont THE paire vintage d'adidas!!!).

Pour autant je n'ai pas envie de tomber dans une forme de diktat d'interdiction de me faire plaisir niveau mode. Parce que ok un beau voyage c'est un souvenir d'une vie, mais un beau sac c'est tous les jours qu'on en profite (sauf la minaudiere of course). Bref, faut mixer, et puis faut bien que j'achete des tee shirt (je vais pas me ballader en soutif!!!).

Enfin sur Paris, je suis assez mal placée pour en parler, je suis la depuis tjs. Mais je comparerais à ma periode d'expat à Londres. J'achetais assez peu alors que j'etais entourée de tonnes de fringues dementes!!! Mais ce n'etait pas parce que l'ambiance etait moins à l'avoir, les anglaises ne se genaient pas elle, mais plus parce que mon etat d'esprit etait different. J'etais la pour une periode definie, j'avais moins de fric et surtout j'avais envie de faire plein de trucs autres que les boutiques!!! Le pb c'est que nous frenchies / parisiens on ne fait pas assez les touristes à Paris (alors qu'on le fait partout ailleurs) alors qu'il y a un million de choses à faire, de musees à voit mais on est juste trop flemmard.


Sorry pour le pavé!

Shoubbi a dit…

Et sorry pour les fautes de frappe!

letiziabarcelona a dit…

ahah oui il faudrait être une vraie accro (malade voir) pour valider un panier à plus de 900 euros, surtout quand on les a pas, je suis d'accord avec toi, c'est comme la bouffe, faut pas se plaindre après, perso comme toi avant je consommais dejà beaucoup et avec le blog cela s'est renforcé, mais j'y travaille, faut peser le pour et le contre, ais-je vraiment besoin de ca?

bise

Lucie P. a dit…

Je suis totalement en accord avec ce que tu dis ! D'ailleurs, je l'explique aussi dans mon dernier article : pendant les soldes, j'ai préféré acheter de la qualité que de la quantité. Parce que c'est bien beau mais acheter tout le temps, ça devient maladif en plus après.. :/


Bisous ma belle !

Andréa a dit…

Je ne laisse jamais de commentaire et je ne lis que très rarement ceux des autres en bas des articles...mais aujourd'hui, ravie de trouver un nouvel article sur ton blog, je me suis régalée à lire qu'à 24 ans et demi je n'étais pas la seule folle dinguo à penser comme toi.
Merci pour ce bel article Marion et excellente journée à toi.
Andréa

Anna a dit…

Hello,
Je crois qu'on passe toutes par cette phase de remise en question face à notre frivolité grandissante.
Pour moi, ça été dure de voir à quel point j'étais devenue matérialiste alors même que je jugeais les filles "comme moi" quand j'étais ado.
Comme toi, j'ai toujours aimé la mode mais, plus jeune, je composais avec ce que j'avais, je chinais, prenais les vêtements de ma grand mère...
Quand j'ai commencé à gagner de l'argent, j'ai sur-consommé, dépenser 1000€ dans un sac était parfaitement normal pour moi alors que finalement, ça ne l'est pas.
Pour moi, le déclic a été de voir une famille de SDF un hiver, j'ai compris que mes préoccupations n'en n' étais pas, que je devais me recentrer sur des valeurs plus saines.
Après j'aime toujours autant la mode mais dorénavant, je la consomme de manière "responsable".
J'ai radicalement vidé mon armoire, revue mes besoins et non plus mes envies du coup, je vis mieux mon amour de la mode !
Pardon pour ce commentaire fleuve ;)
bisou

Ada a dit…

Bonne réfexion Marion. A presque 28 ans, je me pose les mêmes questions et cette surconsommation, aussi amusante soit elle commence à me faire réfléchir sérieusement sur mes priorités dans la vie. Bref, j'ai aimé ton article.

Bonne journée.

Anonyme a dit…

"trop facile c'est un mec pas besoin d'artifice"
????
ça fait peur de lire une jeune fille parler ainsi,qui oblige les filles à avoir des artifices pour être sexy?Il y a sans doute une réflexion à faire là dessus aussi...
Pour ma part je suis nouvellement accro au sport et j'ai un style de vêtements bien défini malheureusement j'avoue avoir encore du mal à ne pas dépenser trop,même si chaque pièce est pensée est-elle vraiment utile...pour le reste je me contente de séances d'essayages dans les magasins ça m'amuse de tout essayer et voilà.
Lily

laurence a dit…

merci pour cet article, c'est très intéressant de te lire... je crois qu'à partir du moment où on se remet en question, on est sur le bon chemin - parce qu'on ne consomme pas sans réfléchir.
Personellement j'ai fait attention à ce que je dépensais pendant des années (jusqu'à ce que je commence à vraiment gagner ma vie en fait, donc à 28 ans) parce que mon budget étudiant était bien trop serré. Bon, ca ne m'empêchait pas de m'acheter un petit truc chez h&m de temps en temps, mais c'était toujours réfléchi, je pesais toujours le pour et le contre, sachant que: si je prends ca, je ne peux pas acheter ca, ce qui m'obligeait à faire des choix.

Du coup j'ai gardé cette habitude de "penser mes achats" et je trouve ca plutôt bien en fait. Bien sûr parfois, je me fais plaisir et je m'achète un t-shirt ou un bonnet juste parce qu'il me plaît, mais ca se limite aux petites dépenses, si c'est plus cher, je vais toujours réfléchir.

Je fais aussi beaucoup de listes que je laisse reposer, ca permet de se rendre compte de quoi on a vraiment envie/besoin. Parce que la plupart des envies sont éphémères. Et on ne regrette jamais celles qui restent.

Chrisblackpink a dit…

Voilà pourquoi je continue à lire ton blog, qui se démarque largement des autres : tu écris divinement bien, et tu nous fais partager tes coups de gueule, tes coups de cœur. Comme une fille normale quoi !
Tu as une grande maturité et aussi une belle intelligence...
Rien de plus à dire, à part MERCI et ne change rien !
Kiss kiss
Chris :D

Sofiiiia a dit…

C'est toujours un plaisir de te lire Marion.
Une question m'a traversé l'esprit, à Copenhague et Berlin, t'as pu emporter beaucoup de valises de fringues? Parce que c'est justement en ayant vécu à plusieurs reprises à l’étranger que je me suis rendue compte à quel point je n'avais besoin que de 25% de ma penderie pour me sentir jolie, bien fringuée et m'amuser avec mes tenues...
Et puis, au delà du simple besoin, il y a vraiment pour moi le plaisir de l'esthétisme de ces penderies épurées, composées que de pièces réellement belles et mises en valeur. La Simplicité Chic, quoi.
Peu importe sur quoi ça débouche, ça m'intéresserait beaucoup de suivre les développements de cette réflexion sur ton blog.

Anonyme a dit…

C'est drôle moi aussi je suis dans cette phase (qui durera j'espère), ça fait 2mois que je ne me suis pas acheté de fringues (pour moi c'est un record!), j'en ai juste PLUS envie, je n'ai même pas fait les soldes, je n'ai rien regardé, j'ai accompagné des amies mais ça m’écœurait à chaque fois, comme une overdose, le déclic c'est quand j'ai fait mon 2° tri de placard en moins de 6mois (déménagement), là je me suis dit que tout ça c'était JUSTE ridicule, ACHETER TANT DE ROBES, CHAUSSURES, comme tu dis c'est du fast shopping, je n’achète que chez H&M et New Look, je m'en lasse vite, mais ça cumule dans le placard, bref, non c'est plus possible, porter le pull 100%laine de mon copain ces dernières semaines n'a fait que confirmer : il vaut mieux acheter UN pull 100% laine, cachemire, whatever, cher ok mais chaud, plutôt que des millions de toutes les couleurs chez H&M et cumuler les couches, se les geler, changer...
Cette préoccupation je n'en ai pas parlé parce que ça sonne tellement superficiel, ce réveil de conscience, mais ça me fait plaisir de lire ton article et de lire ton honnêteté ! Je me sens moins bête :) !
Jolie photo d'ailleurs !

louisa a dit…

salut Marion
voila pourquoi j'aime te lire. tu as de réelles réflexions de jeune femme d'aujourd'hui je trouve. par rapport a d'autres blogueuses dont on a l'impression qu'elles vivent dans un autre monde.
c est chouette de se remettre en question comme ça et de commencer a penser d'une autre manière.
personnellement je n'ai jamais eu beaucoup d'argent a dépenser et résultat je n’achète des fringues que deux fois par ans, aux soldes d'hiver et d'été (et rarement + de 200euros) donc mon budget fringue doit être bien différent du tien ou de celui de tes autres lectrices ^^ .
mais bon, j'aurai + d'argent, je pourrai me faire plaisir et acheter ce qui me plait ce qui me changerait enfin !
bref du coup, moi j ai pas de mal a ne pas dépenser, j'ai toujours été habitué a ça mais j'aime ta réflexion sur cet article, parce qu'elle est vraie pour beaucoup d'autres gens.

Marine a dit…

Un grand merci pour cet article Marion, toujours aussi constructif ! J'ai vu ton dressing à nancy et oui tu as trop de chaussures aha ! J'ai pris un réel plaisir à lire ton article, des bisous ! Marine

Rockngirly a dit…

je pense que cette reflexion va parler a beaucoup d'entre nous, en tout cas je me reconnais dans pas mal de passage de ce que tu ecris, je n'ai pas aattendu d'avoir un blog pour consommer enormement en termes de fringues, chaussures et sac!!! au grand desspoir de ma mère, mais effectivement dans ma conscience quelque chose commence a changer, et je deviens aussi peut etre plus raisonné, ce qui n'empeche pas d'avoir des paniers virtuels chez asos et UO.... Damned, je suis fichue!

Anonyme a dit…

Bonjour Marion,
j'ai beaucoup aimé ton article et la réflexion qui s'en ressort. J'ai moi même été une grosse consommatrice de vêtements surtout à l'adolescence, quand j'ai commencé à travailler et à devoir payer les factures, forcément j'ai du faire des compromis et acheter beaucoup moins. Aujourd'hui j'ai 31 ans et je ne fais plus d'achat "coup de cœur", je préfère garder l'argent qui me reste pour voyager et faire des sorties, pour les vêtements vu que j'en achète plus beaucoup, je mets trois plombs à acheter quelque chose, je regarde les étiquettes pour savoir en quelle matière ils sont fait et combien de temps ils vont durer et c'est tellement agréable de porter quelque chose de doux et confortable. C'est là que l'on voit que certaines marques (très cher) ne se gênent pas pour te vendre leur marque et non la qualité du produit.
Je vais à Berlin en mai et j'espère passer de bons moments là-bas, d'après tes articles la ville a l'air très sympas.
Bisous
Jess

Mademoiselle Serendipity a dit…

cela me faire plaisir et du bien de lire ce post. J'ai eu la démarche presque inverse de toi. Pendant très longtemps je me suis privée de tout sous pretexte que "je n'en avais pas besoin". J'ai fais cela pendant des années. J'en étais arrivé au stade où même les petites culottes commençaient à devenir problématique ;)
Quelques années plus tard, j'ai un blog mode... Je ne suis pas devenu une ayatollah de la nouveauté ni une accro à chaque dernière tendance pourtant. Non je suis juste partie de pleins de réflexions sympas entendues sur mes looks et me suis dis que peut être que cela ferait plaisir que je les partage avec d'autres gens. Non mon armoire ne dégouline pas de fringues et oui parfois je m'en achète des neuves sans me poser de questions. Mais souvent je choisie bien les pièces qui me font envies et ensuite, même si elles ont coûté 150 euros je les porte jusqu'à la mort !
Bref je crois très sincérement qu'il existe un juste milieu entre "j'aime les fringues, je m'intéresse à la mode et à la beauté" et le "je ne peux pas me passer de faire les soldes etc..." .
Au final c'est encore les soldes en ce moment, mais j'ai eu beaucoup de vêtements à noël et je n'ai pas fini d'en profiter et vu que je n'ai BESOIN de rien les soldes là je m'en tape un peu.
Bref ton billet e tvraiment TRES chouette et je suis contente de voir que je ne suis pas la seule bloggueuse beauté/mode qui n'a aucun scrupule à faire des tenues avec de (très) vieilles pièces ou à dire ce qu'elle pense :)
Bonne continuation sur ce blog et si l'envie te prends de discuter autour de la simplicité volontaire ou des autres réseaux de fringues n'hésites pas à me contacter !

Nolwen a dit…

"On souffle un bon coup, on se détend, on se roule dans la neige, ET ON FERME CETTE PUTAIN DE PAGE ASOS CAR NON MARION TU NE PEUX PAS VALIDER UN PANIER DE 946€ C'EST PAS POSSIBLE !"
Ahah je ne me sens pas concernée ;) Mon compte a hâte que je devienne aussi mure que toi, en tout cas bravo de si bien exprimer cette idée qui trotte dans la tête de beaucoup de jeunes filles en ce moment.
Tu gères <3

Gaby a dit…

C'est un peu la réflexion que je me fais en ce moment.
Je suis impulsive niveau fringues. Même si je n'achète pas de grandes marques, j'achète une multitude de petites choses qui n'ont pas l'air chères mais qui aujourd'hui ne me plaisent plus. La satisfaction qui change tous les jours. Les meubles insuffisants. Et ces gens autour de moi qui sont plus beau et plus joyeux, ou qui vivent simplement dans la joie sans s'acheter aucunes fringues.

Au final je crois que je passe aussi un cap où je me rend compte que je deviens presque ridicule à acheter tant d'habits et de bottines...

et puis une bloggeuse qui réussis à se faire ce genre de remarques, c'est tellement rare et tellement bon à entendre.

Merci encore :)
bisoubisou
Gaby

astrid a dit…

C'est marrant , j'ai eu cette même réflexion il y a quelques mois, au moment où mon mec a emménagé chez moi avec ces 3 pantalons et 2 caleçons et demi, même chose que toi, je me suis dis, que c'était fou de voir à quel point il pouvait être sexy, même si je le voyais toujours avec la même chemise en jeans.
Et puis il y a eu l'étape où j'ai décidé de partir m'expatrier au Canada, au départ j'étais presque paniquée à l'idée de devoir partir vivre pendant au moins 1 an avec une SEULE petite valise limitée à 30 kilos vêtements et chaussures compris... Et puis plus j'y repensé puis je me sentais ridicule...
Finalement quand on fait le point, on se rends compte que plus on achète moins on apprécie ce que l'on achète, alors à quoi bon, et puis personnellement malgré mon placard remplie à ras bord, je me rends compte que je porte souvent la même chose.
Voila voila tout ça pour te dire, que je suis d'accord avec toi, et l'évolution de ta vision.
Bises

Amélie a dit…

- Et bien Marion ! Quel bel article :) Je suis complètement dans la même optique en ce moment tout en me débarassant, en donnant, ou alors en organisant des évènements pour vider mon armoire. Voilà, pourquoi on a envie de te lire & que finalement ton blog est bien de loin, celui sur lequel je surf assez régulièrement et là j'ai eu envie de commenter car, cet article me parle réellement et m'affecte tout autant que toi. Car oui, le budget shopping ce n'est pas simple et ça se gère en fonction des revenues. Pour ma part, c'est tout ce qui est un bien durable qui fait plaisir et dont on est sur de la survie à long terme !

A très vite :)
Amélie

Anonyme a dit…

Tu as bien résumé ce que je pense en ce moment. J'en arrive même à une sorte de mal aise vis à vis de mes vêtements. J'ai un peu honte d'en avoir autant, même si pour moi, ce n'est jamais assez...

Sinon je vais penser à toi, demain je pars pour Stockholm pour quelques jours et j'ai eu plaisir lire tes posts sur le sujet :)

Claire

Anais a dit…

J'aime vraiment te lire Marion et te remercie pour ce billet d'humeur qui fait se poser de vraies questions sur soi.
Nous avons le même âge, et je viens d'arriver à ce moment où je me demande "qu'est ce que je veux faire de ma vie? qu'est-ce que je veux être vraiment? Comment me réaliser?"
Et la réponse ne peut pas passer par du superficiel, pas des vêtements ou des chaussures. Ceux-ci ne m'aideront pas à me "définir", mes actes le feront: vivre c'est ça l'important: voyager, profiter de ses amis.. Il est temps de recentrer notre vie sur des vraies choses!

J'achète des vêtements régulièrement, mais c'est le "chic" qui m'importe le plus. je veux avant tout être élégante plutôt que dans la tendance.

Je te remercie pour ce post qui me rassure et confirme surtout que tu es une blogueuse avec une vraie maturité!


Anonyme a dit…

Tu as un mec ? il a un nom ;) il est aussi à l'efap ?

Anonyme a dit…

Marion je ne poste jamais de coms sur les blog mais je tiens a te dire Merci pour cette réflexion... Que j'ai eu personnellement il y a quelques mois concernant mon dressing.
Après de bonnes résolutions sur ces achats utiles/futiles, l'arrivée de ma fille a tout chamboulé. Et me voilà à acheter des fringues et des fringues pour bébé..... Mais ça c'est une autre étape de la vie d'une femme et dieu que c'est bon!!!!!

Marie a dit…

Merci pour ta réflexion et c'est très bien écrit!
Moi ma réflexion c est plutot de m'acheter des choses que je porte vraiment, que j'aime et qui me vont!
Il y a effectivement des sacs que je trouve très beaux mais au quotidien je prends toujours le même alors à quoi bon en avoir plusieurs! Par contre, pour les chaussures je les met toutes alors là ça vaut le coup d'acheter!

Mynet Mysevgim a dit…

mynet sohbet

Mynet Mysevgim a dit…

mynet

Ira Kharchenko a dit…

Aweaome post! And I love your blog:)
Check out my blog: theprintedsea.blogspot.com

Olivia (à Paris) a dit…

Très bon billet Marion, dans lequel je me retrouve tout à fait! Et puis il faut dire que la crise vient en rajouter une petite couche.
J'aime de plus en plus ton blog!!

Aude a dit…

Bonjour Marion,
si on peut ajouter une chose à ton article c'est : "et en plus, quand on s'occupe autant des fringues, on ne s'occupe pas d'autre chose"...alors qu'il y a tant à voir, écouter, découvrir, apprendre, comprendre...

Anonyme a dit…

Thank you...

mynet sohbet, mynet sohbet odaları
gabile sohbet, gabile sohbet odaları

severi27 a dit…

Je te rejoins sur le fait que vivre à Paris attise toujours plus de convoitise, d'envies, de consommation mais justement c'est tout l'enjeu de la démarche, arrêter de consommer à outrance, savoir qui on est et ce qui nous va, grandir, mûrir, évoluer, s'occuper des autres et cesser de se regarder toujours le nombril, être au lieu de paraître. Il y a tellement de femmes dans Paris qui misent tout sur leur apparence, c'est déprimant de vide et de superficiel. J'ai pratiqué l'expérience Dead Fleurette avant même qu'elle porte ce nom ou soit identifiée comme telle, ça fait tellement de bien, investir dans de belles matières, aider de petits créateurs qui fabriquent en France ou/et à la main comme Charlotte Sometime par exemple, je viens d'acheter un bonnet 100% laine tricoté en France et une magnifique écharpe.
LESS IS MORE, AND ALWAYS BE !!!!!!

marionromain a dit…

Très intéressant cet article. Je ne sais pas si cela va avec une question de maturité. D'envies et de priorités, nécessairement. En ce qui me concerne, j'avais suivi moi aussi avec passion l'expérience Dead Fleurette remise en avant par Unechicfille, et je m'étais rendue compte que j'étais capable, avec les vêtements, de raisonner comme avec les régimes : les régimes, ça ne sera jamais pour moi, parce si je me prive de quelque chose, je le veux au quintuple dans la seconde qui suit. Par contre je peux viser l'équilibre, la compensation. C'est pareil avec les vêtements. Je ne laisse jamais la frustration grandir démesurément, mais j'imagine la cohérence de telle nouvelle pièce hypothétique avec le reste de ma garde robe, et puis je savoure et choie ces achats plus ponctuels mais bien plus réfléchis. Je peux aussi partir sur une logique "1 acheté = 2 donnés / revendus". Ca me permet de ne pas me fermer à la nouveauté, tout en affinant très douvement mes placards. :)

Anonyme a dit…

[url=http://www.iystwowgold.com]wow gold[/url], Wow!!!! The best grandma got a hold of everyone most of the silver treasures not to mention ebony tidy games gold fundamentals in love!!!!! Most of the jewelry a person's glisten throughout the sunlight as well red styles try to make any kind of dress-up costume glimpse great!!!!!! I purchase many different flatters at high school each time My spouse and i get him or her!!! I favor many of these games gold!!
Relocating with Las vegas, nevada towards a temperature that may be completely opposite via what We're utilize to people [url=http://www.gw2golds.de]gw2 gold[/url] really helped. In Erie, Philadelphia you will need some thing way within your base. Presently I'm a education and additionally walking to type during games gold produce my base come to feel during paradise. Just one down side is normally I feel they may be cuter by some means. Besides these very I will be thrilled with the item.
I received my chocolates in height games gold 12 month backwards from the holiday season.they are really even so during good issue although i attempted while using [url=http://www.iystwowgold.com]wow gold[/url] clearer one time and they dwindled A decent amount. that they at this moment seem as if sand/chocolate having said that i always draw him or her each day.My personal information:invest effective carre of them and don't get unsightly stains on them very much, you will be better shut off as compared to together with the cleaning solution.
I have got various other games gold and they are significantly softer than the others completely new [url=http://www.d3kiss.com/#diablo3gold]diablo 3 gold[/url]. It seems like they are not built how they used to be. The bottoms are hard. I don't even think I most certainly will draw these types of love I did so my own original copies.
TRES Bon games gold!!!
i need [url=http://www.iystwowgold.com]wow gold[/url] tools on when and then i own personal by myself try!!!
Hands down optimum kind of games gold That i have ever was sold. I just bring the entire group day to day almost any point in time. Best benefit for this games gold is undoubtedly, if ever the the top of games gold will be rolled straight down and also the best number of slender jean material, helps waist go away completely!!

Paulo a dit…

excellent article, ça fait plaisir de lire cela. Après chacun fait ce qu'il veut mais un peu de réflexion sur nos actes ne fait pas de mal.

Mary a dit…

Hello.

Je veux vous dire qu'il s'agit là d'un très joli post. De plus, vous avez l'air de beaucoup aimer ce temps hivernal. C'est beau de vous voir sourire et tellement joyeuse avec ce décor hivernal derrière vous.

Bonne continuation. Je reviendrai sur ce blog pour lire ce que vous nous laissez :D

Eléna Poulain a dit…

Je pense que je vis un peu le meme truc que toi actuellement. c'est etrange, mais depuis que ma situation financiere a evolue en beaucoup moins bien que l'annee derniere, je n'arrive plus a apprecier les vetements que j'achete. je les sort de leur sac, les accroche a un cintre, et les laisse la, tout seul. J'ai l'impression de me sentir a l'aise uniquement dans mes vieilles fringues, portees et re re portees. Comme si je culpabilisais d'acheter. Pourquoi on a besoin de temps de choses ? Pourquoi on a besoin de 15 manteaux ? alors qu'on a qu'un hiver ? De toute maniere, j'en viens a etre totalement degoutee de ces zones de fast fashion. Je ne supporte plus les Zara et H&M. Ou uniquement pour des petits accessoires... Je pense qu'on arrive a un ras le bol de consommation, toujours plus, qui fait qu'on se lance d'en avoir autant. On a envie de commencer a reellement apprecie ce que l'on a deja. Pour finalement passer plus de temps avec ses potes qu'avec ses fringues...

Bobby Boy a dit…

Salut Marion,
C'est marrant d'écrire un commentaire, j'ai l'impression de t'écrire un mail, qu'on se connait bien et qu'on se voit souvent. Bref, à travers ton blog, je perçois (et je suis loin d'être la seule !) une fille cool qui essaie de devenir adulte, de prendre ses responsabilités, d'assumer etc.
Mais ton post me fait réfléchir et il est vrai que la société de consommation c'est un truc qui nous manipule très bien et qui nous fait acheter un tas de choses ! Pour ma part je rigole, quand ma cousine me dit qu'elle a acheté tel parfum et que c'est son parfum d'hiver et puis après elle passera à son parfum de printemps puis d'été... Wahou !! On fonctionne pas toutes pareilles face à l'argent et donc notre possibilité d'acheter ou non certaines choses ! Pour moi acheter une pièce de luxe à 100€ (ce que je ne fais jamais)disons ça me rend folle même si je peux la trouver magnifique mais il y a toujours une pensée qui me dit "ça pour 100€ alors qu'avec je peux acheter tant de haut ou de robes chez H&M ou Etam" alors je renonce. Il faut faire des choix et depuis peu je me tourne vers la fripe, d'abord parce que c'est moins cher et surtout parce que j'adore le vintage !
A chacune de trouver un moyen de pas dépenser tout son argent en traînant dans les magasins, faire une liste des choses dont on a vraiment besoin l'acheter et de temps en temps se faire un petit plaisir !! C'est chaud mais réalisable et après tu te dis "Ouais j'ai encore tout ça sur mon compte, pour faire ci ça, tel projet et partir en vacances !"
En tout cas, continue ton blog, c'est cool de voir tes réflexions, tes bonnes idées etc !
Merci à toi de partager avec nous !!
Bises,

Lise

Anonyme a dit…

Exactement dans le meme état d'esprit que toi!
C'est d'ailleurs une de mes résolutions de cette année..
Je pousserai même la réflexion en me demandant: est-ce que je n'achèterais pas plein de fringues pour mieux me cacher??
Et si le simple fait de se sentir bien dans sa peau résoudrait notre addiction?

A méditer..

Virginie David-Rogeat a dit…

je suis entièrement d'accord avec le contenu de ton article mais nous sommes dans une société de paraitre, de surconsommation etc....

Anonyme a dit…

ENCORE
Je pense pouvoir dire au nom de nombreuses personnes que tes articles (et je ne parle pas que des articles "mode" mais de TOUS tes articles) nous manquent !
Mais nous savons aussi que tu as ton école, ton stage et ton mémoire, ta vie quoi ;)
A très vite j'espère !

bananamoon a dit…

c'est totalement vrai ! Il faut parfois se freiner car ce qu'on achète n'est pas une nécessité !!
n'hésite pas à faire un ptit tour sur mon blog ça me ferait plaisir http://lanoura.blogspot.fr :))
bon dimanche !

Anonyme a dit…

YEEESSSSSSS!! j'approuve cet article, cette reflexion et ce "début de démarche"!
Je t'encourage à aller vers ce que la très trèèès chic Marie appelle l'"épure"... Moi ça me fait du bien de ne pas céder à toutes mes envies/pulsions : ahhh sortir du H&M sans passer par la caisse... En général quand j'hésite et que je ressens un malaise, c'est un signe : soit les articles ne sont pas nécessaires, soit ils sont trop chers (pas chez H&M, mais parfois chez Zara, ya comme qui dirait de l'abus).
Et puis il ya chez toi, ton appart. L'horreur quand il déborde de toutes parts... Au secours!!!! Que c'est appaisant le vide... Pourquoi les japonais en font-ils tant l'apologie??? Parce que le zen, c'est un art de vivre si noble, qui nous élève en tant qu'être (je te recommande Eloge de l'ombre de Tanizaki Junichiro, très intéressant à ce sujet).
Mais j'ai beau mener cette reflexion depuis des mois, voire des années c'est super chaud quand arrive les soldes. Car c'est le seul moment où je peux refaire ma garde-robe, et en général j'ai du mal à évaluer si je dois ou non stopper la razzia de produits de beauté et fringues, pompes... En fait j'attends les soldes pour éviter de sombrer dans ce que tu nommes la junk fashion, et plutôt aller vers du classique (marine, gris, noir...)et résistant (accessoires en cuir véritable...), chez Printemps, aux Galeries.. Mais pas de trop gros craquages, pas les moyens de taper dans du Claudie Pierlot, sauf exeptions (cadeau, etc.)
Je te conseille vivement de garder ton fric pour le mettre sur un PEL et de rêvasser à l'appart idéal qui sera Inch'Allah le tiens "pour de vrai"!!!

bisous bisous

Luce a dit…

Tellement vrai... Mais je crois que les enseignes de vêtements ont bien compris nos faiblesses et font tout pour nous empêcher de consommer de façon durable et responsable.
En tout cas tu mets les bons mots sur ce phénomène, qui nous touchent toutes à mon avis !
Luce

http://lucesdiary.wordpress.com

Lise a dit…

Moi aussi je voulais faire un long commentaire mais...j'abandonne.
J'aime beaucoup ce texte. :)

Bises !

http://www.la-gazette-de-lisette.blogspot.com

Valentine a dit…

J'ai bien aimé ton article.

Une chose me chiffonne, cependant : à aucun moment tu ne fais allusion à LA TONNE de cadeaux qu'on reçoit quand on tient un blog.
Tu parles uniquement de dépenser, mais pas de ce qu'on nous offre et sur quoi on peut pas cracher. Qui dit "non merci!" à des fringues, shoes etc. quand on ne les paye pas?

Les commentaires te brossent (presque tous) dans le sens du poil, mais j'en ai assez de cette hypocrisie ambiante sur la blogosphère française.
On te félicite, j'ai l'impression d'un général "wahou tu n'es pas comme toutes les autres blogueuses stupides et futiles qui n'ont pas l'air de réfléchir à tout ça".
Ah bon. Juste, on n'en parle pas, on ne s'étale pas sur nos pensées privées en public : ça fait donc de nous des petites cruches idiotes, sans réflexion aucune?
Les gens ne voient donc jamais plus loin que le bout de leur nez ?

J'aime vraiment que tu t'interroges sur des choses du quotidien, mais sincèrement et c'est MON point de vu perso : il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup plus important que notre nombril.

Bisous

MarionRocks a dit…

@Valentine :
Je ne parle pas de la "tonne" de cadeaux que je reçois pour la simple et bonne raison que 1) j'en reçois de moins en moins et je refuse même des dotations car je n'ai plus le temps de bloguer (je n'ai pas de partenariat Sarenza, Monshowroom ou Brandalley contrairement à nombreuses d'entre nous) et les seuls revenus de mon blog sont liés à l'affiliation.
Même avec les cadeaux que je reçois, je trouve le moyen de dépenser 200-300 euros par mois en fringues. Ce qui, quand on y pense, est assez dingue... Je n'ai pas besoin d'autant de fringues !
Et je fais ce que je peux pour m'en détacher le plus possible. Car tu le dis justement : c'est tellement dur de dire non à des cadeaux !
Alors mon cheminement ne fais que commencer, je vais faire beaucoup d'erreurs, re-craquer... Mais tu sais, quand je me lance le défi d'économiser plus de 4000 euros pour partir un an à l'étranger : forcément acheter des fringues devient de plus en plus inutile pour moi :)

Bisous et merci pour ton avis en tout cas !

Valentine a dit…

Merci pour ta réponse, je n'avais pas conscience de tout ça... Naïvement, comme tu es dans les "influentes" (mot LOL), je pensais que tu avais encore des partenariats réguliers.

Sincèrement, je ne fais pas le calcul de ce que je dépense par mois en fringues, mais une chose est certaine : c'est bien moins que toi (grâce à tous ces cadeaux, justement). Du coup je réalise mieux ce besoin de parler de cette réelle addiction ;)
Le shopping, c'est tabou...

On se rejoint sur un point : économiser par amour du voyage, l'envie d'évasion et le désir d'aller voir ailleurs. Je n'ai jamais vécu ailleurs, mais ce que tu écris sur ton ressenti "d'être" au lieu "d'avoir", quand tu étais à l'étranger : je trouve ça chouette.
C'est tout à fait toi et vrai. Paris rendrait futile ?
A méditer.

Bisous et bonne journée :)

Mariou Mil a dit…

Cette article est parfait et fait du bien...
Vraiment merci
<3

Marline a dit…

Bonsoir Marion,

Un peu en retard par rapport à la date de publication de l'article, j'ose quand même écrire mon commentaire :)
Je trouve ta réflexion très intéressante ; elle fait écho a une certaine préoccupation qu'on retrouve régulièrement en ce moment sur la blogosphère.
Je viens d'ouvrir mon blog là-dessus, sur la simplicité par rapport aux vêtements et dans la vie en général (lemoncoco.fr). Tu es citée dans mon deuxième article, si bien sûr cela ne te pose pas problème.
Comme ç'a été le cas pour toi, mon année en Allemagne m'a beaucoup ouvert les yeux par rapport à cela. La pression vestimentaire là-bas n'a juste rien à voir avec celle de la France, particulièrement à Paris.
En bref, je trouve ton article très enrichissant :)
Marline



 
Marion Rocks