mardi 26 juillet 2011

Black & White

IMG_2662IMG_2664IMG_2665IMG_2667IMG_2668IMG_2680IMG_2684IMG_2677IMG_2671IMG_2692IMG_2722IMG_2754IMG_2762IMG_2771

Lundi matin, je reçois un petit mail d'Ugly Mely avec... surprise, un dossier de photos prises par Maryline (de chez Nike) qui était avec nous à Anglet. Derniers souvenirs en noir et blanc de notre séjour. Je trouve que cela colle très bien avec l'ambiance du moment. Je ne sais pas vous mais le fait que ce mois de juillet soit complètement détraqué au niveau des températures ça me déprime. Même si le soleil repointe un peu le bout de son nez, je n'arrive toujours pas à me dire que je suis en vacances.

Je me souviens lorsque je vivais à Stockholm, je m'étais tapé une bonne grosse déprime saisonnière à cause du manque de luminosité. C'était vraiment le seul point négatif, et non des moindres, de mon expérience suédoise. C'est aussi une des raisons qui m'empêche de sérieusement penser à m'y installer. Je suis très sensible aux saisons et aux températures alors je ne voudrai pas que l'on me ramasse à la petite cuiller si j'y retourne pour le restant de mes jours ! Mais l'été y est tellement magnifique, et ce juste milieu entre la nature, les lacs et la ville branchée c'est parfait.

Parfois je me dis qu'il faut que j'arrête de souler les gens avec Stockholm, la Suède, bla bla bla. Mais voilà, ça fait 1 an que j'habite à Paris désormais et le bilan est mitigé. En rentrant de Stockholm, j'étais horriblement triste parce que je quittais une ville dans laquelle je me sentais bien, entourée de gens que j'aimais. Un an plus tard, la conclusion est bien différente pour Paris puisque je ne pense qu'à une chose : repartir à l'étranger. Paris est une bien belle ville mais j'étouffe, et les gens quoiqu'on en dise y sont très froids. Je sais que ce n'est que répéter certains clichés concernant Paris et surtout les parisiens, mais l'ambiance est assez spéciale.

Pour les néo-parisiennes comme moi, combien de temps vous a-t-il fallu pour apprécier Paris à sa juste valeur ? Pour vous sentir parisiennes ? J'ai beau essayer, j'ai trop d'envies d'ailleurs.

29 commentaires:

mahayanna a dit…

Je te comprends complètement.
Je ne me suis jamais sentie chez moi à Paris.
Après chaque voyage, le retour est d'autant plus dur, et je ne songe qu'à une chose : repartir.

Mademoiselle.Audrey a dit…

Je te comprends aussi un peu dans ce que tu dis, cela fait bientôt 9 ans que je suis à Paris et c'est vrai que c'est une ambiance assez spéciale, d'ailleurs je ne me sens pas parisienne et je ne le serais sans doute jamais, je viens du Sud et je me souviens toujours d'une phrase qu'un taxi m'avait dit une fois (vous n'êtes pas d'ici) je lui avais demandé pourquoi, et il m'avait répondu que c'est parce que je souriais et que les gens d'ici font toujours la gueule lol
Moi je trouve que c'est une ville stressante, mais elle a quand même des avantages niveaux boulot
Je ne sais pas si j'y resterais toute ma vie, mais pour le moment j'ai pas vraiment de lieux ou j'aimerais m'installer
Concernant la lumière c'est clair que lorsqu'il fait gris pendant des semaines le moral en prend un coup et quand il y a un beau soleil malgré les soucis, ça donne la pêche le matin :)

Alison a dit…

C'est marrant, je me suis fait un peu la même réflexion il y a quelques jours en m'apercevant que je passais mon temps à parler de la Suède, que je connaisse les gens ou pas. Je n'ai que ce pays à la bouche. Et dans le coeur ? Je ne sais pas.

Sarah a dit…

Je me suis sentie à Paris après une petite année d'adaptation. Je m'apprête à la quitter pour une année d'étude aux Etats Unis, et je ne me suis jamais sentie aussi parisienne qu'aujourd'hui. Chaque retour dans ma ville d'origine (Strasbourg) m'enchante mais me rappelle surtout pourquoi et à quel point j'aime tant Paris.
Cela dépend peut être beaucoup des rencontres que l'on y fait...

Oli Dolly a dit…

Je te comprends. Je suis parisienne (enfin j'ai toujours vécu en banlieue), j'adore Paris pour tout ce qu'il y a à y découvrir, mais je n'aime pas les parisiens qui sont froids et très égoïstes selon moi. J'ai étudié un an à NYC et en gros je ne me suis jamais vraiment "remise" de mon retour en France. J'espère un jour avoir l'occasion de retourner vivre dans un pays anglophone. J'espère que je te verrai demain à la Garden Party New Look :) xoxo

Anonyme a dit…

Si tu écris ça à peine 3 jours après ta méga-teuf, c'est qu'y a effectivement un problème !

Moi j'aime Paris parce que c'est le seul endroit où on peut rester totalement anonyme en toutes circonstances. Par ex, dans les transports, l'usage est de ne pas regarder les gens dans les yeux, chacun s'occupant de ses oignons, et c'est très bien comme ça ! Ici je peux aller tout seul au resto bouffer tranquillement dans mon coin, alors qu'en Alsace on m'a pratiquement refoulé d'une très bonne adresse car je ne voulais pas qu'on m'installe à la table d'autres gens, en m'expliquant que c'était très mal vu chez eux de faire bande à part (!)

Mais si tu n'aimes pas trop Paris, c'est peut-être aussi parce que tu ne fréquentes pas assez les bons endroits, les quartiers étudiants, les commerces qui ont leur originalité et leur charme, certaines sphères aussi intéressantes que discrètes... mais c'est tout un travail de les découvrir et d'y prendre ses habitudes...^^

Je ne connais pas la Suède, mais il ne faut pas tout comparer à Stockholm non plus, car c'est surement l'un des endroits les plus tranquilles et accueillants de la planète, du moins jusqu'à présent ; partir n'importe où à l'étranger ne sera pas forcément comme à Stockholm, loin de là... enfin à mon avis !

Fashionstyle a dit…

Ces photos sont sublimes !!!

NinouPeace a dit…

Les photos sont belles.

Sinon Paris reste pour moi la plus belle ville que je connaisse... malgré de nombreux voyages.

http://bitchiebitchie.blogspot.com/

Lou a dit…

Ces photos en noir et blanc ont un charme fou !!
Quand à Paris, les voyages, l'adaptation... Je ne peux pas en dire quand chose puisque je ne suis pas vraiment concernée... Mais je te rejoins complètement sur l'importance, à mon sens en tout cas, de la lumière. Nous devons être comme les tournesols ;-)

Hélène a dit…

Alors là moi c'est tout le contraire ... Désolée !
J'ai toujours vécu à la campagne, dans un trou paumé, loin de tout, et j'ai toujours voulu vivre à Paris !
Et quand j'ai enfin réussi à m'y installer après mes études, je m'y suis sentie tout de suite bien !
Bon en même temps ptet que c'est mon caractère, je ne vois pas tout ce qui déplait à beaucoup de monde à Paris car je suis beaucoup dans ma bulle, je n'y prête pas attention (mon chéri se demande comment je fais ... )
Je n'ai pas eu besoin d'un temps d'adaptation, je me suis tellement ennuyée dans ma cambrouze, que Paris est mon chez moi, je suis comme un poisson dans l'eau : des expos, des musées, toujours un truc à faire, à voir, aller le dimanche à Notre Dame et je me sens comme une touriste, les concerts et les magasins :)
Et moi peut être aussi j'aime l'anonymat de Paris, dans mon village et aux alentours tout le monde se connait et surtout s'épie, c'est insuportable !
Parfois mon chéri parle de partir mais franchement je sais pas si je supporterais ...
Bisous ma belle :)

"Lily a dit…

oh comme je te comprends Marion! je viens de "Toulon et il y a un an jai demenage à "Marseille; je dois dire que je ne my habituerai jamais pour diverses raisons! de plus, depuis que je suis allee à "Londres je ne pense plus qu'à y habiter.

un peu racontage de life comme commentaire desolee mais je comprends ce que tu veux dire
bisous^^

Anonyme a dit…

Salut Marion!
Moi il m'a fallu 4 ans pour m'y sentir bien, le temps que je tombe sur les bonnes personnes. Je viens d'un coin paumé, et j'adore pourvoir sortir le matin prendre mon café en terrasse, avoir toujours plein de choses à découvrir, être dans la foule en permanence etc. Mais c'est vrai que c'est une ville spéciale, et que je sens toujours une barrière entre les parisiens "natifs" et moi. Mon conseil : arrête de prendre de métro (si tu peux). Pourquoi s'infliger toute cette hostilité et cette froideur si on peut simplement profiter du soleil matinal dans un bus ou à pied. Ça change un peu ton regard sur les gens et tu t'appropries peu à peu la ville.

sacha a dit…

Superbes photos!!!

larevuedesacha.blogspot.com/

Lin Mir a dit…

Allez Marion, courage. Bon j'avoue que ce pourri mois de juillet nous rend triste et mélancolique, mais il faut pas se laisser aller.
Pour ce qui est de Paris, je te comprends. Moi la provinciale, montée sur Paris pour du boulot ne cesse de comparer "sa" ville rose à cette immense ville. Si je pouvais redescendre dans le Sud, je le ferais fissa.
Certains parisiens sont froids, hautains mais pas tous heureusement. Tu n'as peut-être pas trouvé les bonnes personnes, tu ne fréquentes peut-etre pas les bons endroits.

Mademoiselle Coquelicot a dit…

Ton article me parle énormément!
Paris, je ne l'ai même pas supporté 1 an, juste 10 mois.
Et encore au bout de 3 mois, je voulais déjà repartir! Je ne m'y suis jamais fait. Les gens là-bas ne sont pas froids mais tout simplement cons! Quelle vie. Pour rien au monde je n'y retournerais, même pas en weekend.

Anonyme a dit…

Quand je vais à Paris (environ 3/4 fois par an) je m'y sens instantanément comme chez moi, j'ai l'impression que cette ville est tellement emplie de possibilités. J'ai toujours su que j'y vivrai plus tard, et voilà que je vais m'y installer à la rentrée pour mes études, je n'ai qu'une hâte, me sentir enfin "parisienne". C'est con je sais. Mais à Paris je me sens bien, j'aime ses parcs, sa culture, son architecture, ses musées, ses cafés, ses nouveautés incessantes, j'aime le fait que la ville bouge tant, et j'aime même le stress qui y règne. Je trouve ça exaltant.

Anonyme a dit…

Le conseil de l'Anonyme de 13:59 est assez avisé (j'aurais dû te le donner moi-même !) : la 1ère chose à faire si tu ne supportes pas Paris c'est de cesser de prendre le métro, quitte à allonger ton temps de trajet.

Marie a dit…

Je suis depuis (pratiquement) toujours une Parisienne et pour ma part je dois avouer que les autres villes n'ont rien à envier à Paris. J'aime les avantages qu'offre Paris, j'y suis tellement accrochée que je pour ma part la province c'est presque comme si c’était l'étranger tant je me sens dépaysée. Et oui je suis une parisienne jusqu'à l'os.
Mais malgré ces avantages, de mon point de vue je trouve Paris tellement enfermée dans ses clichés de "Vieux-Paris" que je trouve cette ville peu dynamique, (du moins pour moi en tant que jeune étudiante de 18ans) et comme figée dans le temps. Après est-ce mon point de vue de parisienne blasée qui fait que je pense cela ou il y a-t-il d'autres?
Quoiqu'il en soit je rêverais de vivre à l'étranger, il y a tellement d'autres villes peut-être plus intéressantes, plus dynamiques... Pourquoi se contenter de Paris alors que la vie, que le Monde, nous tend les bras?

Auryn. a dit…

Moi je suis renvenue l'an dernier d'une année Erasmus en Ecosse à Edinburgh pour emménager dans le sud de la France, donc on a vu pire. Aix en Provence c'est une ville drôlement chouette et dynamique, et pourtant, un an après être rentrée, je commence toujours mes phrases par "A Edinburgh..." avec une très forte envie d'y retourner y habiter. Parce que c'était là-bas que je me sentais vraiment bien.

Toi tu es arrivée dans une ville que tu n'apprécies que moyennement, mais même en étant dans une ville géniale, il y a toujours cette nostalgie de ne pas retourner cet endroit où on se sent vraiment comme chez soi :)

Safia a dit…

Je te comprends, c'est pour ca que je n'ai jamais quitté ma ville, je me sens tellement bien dednat que si je venais a la quitter..; je n'arriverai presque jamais a m'adapter !
bises

www.safiaa.com

Someone a dit…

1) A Paris, d'un quartier à l'autre l'ambiance est très différente et là où tu es c'est peut-être un peu trop "populaire"...

2) Chaque endroit a ses avantages et ses inconvénients ; avant tu n'osais pas porter certains vêtements, comme ce combi-short kaki qui t'allait si bien ;), par peur du regard des voisins, alors que là à Paris personne ne trouverait rien à redire.

3) Tu dis que les gens sont froids à Paris, mais quand je vois comment parfois tu réponds aux gens sur Formspring où auilleurs, t'es franchement pas mieux, et puis comme tu le dis toi-même, c'est pas pask'y a pas des "kikou lols" partout que c'est méchant : et ben c'est pareil dans la vraie vie à Paris, c'est paske là boulangere n'éclate pas de rire à chaque fois qu'elle te voit ou qu'on reste pas à raconter sa vie 1/4 d'heure à la pharmacie ou chez le marchand de journaux que les gens sont froids !

4) A l'étranger, si on veut vraiment y aller, y'a un endroit dont j'ai entendu bp de bien : Portland, Oregon. C'est une ville où les habitants ont une conscience environementale très développée, où on circule à vélo couramment, où les gens aiment bouffer bio et local, et c'est un comble pour une ville américaine, qui plus est de la côte ouest ! C'est mi-Europe mi-Canada et tout ça aux US...

Anonyme a dit…

"Someone" il a rien capté -.-

Clara Mari a dit…

Je vais surement me retrouver à paris dans un an! Et j'avoue que ca me terrifie parce que je viens de Bretagne à la base (puis mes études à Nantes) et le climat y est tellement agréable!! Paris me renvoie une image tellement négative!! Jsp y survivre!! Hahaha

Clochette a dit…

Ah oui, je voulais dire qu'à Paris on ne se parle qu'un minimum, entre inconnus, il me semble qu'on trouve ça "pécore", l'attitude trop ouverte et sympathique. on trouve plus cultivé et éduqué d'être dans la retenue, la discrétion. On trouve envahissant ceux qui cherchent à pénétrer notre espace vital, en tout cas c'est comme ça que j'interprète ça. C'est aussi parce-que tout le monde est stressé et pressé, on ne prend plus le temps de regarder l'autre, on demande son café sans même avoir prêté attention au visage du serveur, à sa voix...

Valentine a dit…

Comme tu le sais, je reviens de 3 jours à Stockholm.
Bien peu comparé à ton année entière passée là bas, mais je comprends tout à fait ce que tu as tant aimé dans cette ville.

J'ai essayé d'écrire des mots différents à mes amies et ma famille, à qui j'ai envoyé une carte postale de la bas, mais une phrase est revenue pour tout le monde :
ICI, IL FAIT VRAIMENT BON VIVRE.

Densité de population réduite, peu de voitures et ville emplie d'immenses jardins séparés par des étendues d'eau qui apaisent et sentent bon l'air marin...
Bref : c'est l'appel à la Détente, aux sorties, au bien-être.
J'ai vraiment déconnecté là bas, Adrien aussi : ça nous a fait un bien fou.

Paris n'as pas forcément tous ces bons côtés, car la moindre étendue d'herbe est squattée par 15 personnes minimum.
La Seine est crade et les gens pas tous chaleureux.
A Stockholm on a eu l'impression d'être SEULS dans Djugarden......!!!
Cette sensation à Paris, je ne l'ai ressentie qu'en plein mois d'août. lol

En tout cas, je suis née à Paris et ça reste pour moi, la plus belle ville du monde.
Je suis toujours contente de rentrer de voyage, même si ailleurs c'est sympa ;)
Si tu re-pars, tu me manqueras en tout cas.

Bisous

Caroline a dit…

Les photos sont vraiment superbes , vous êtes toutes très jolie !! <3

Et je te trouve de plus en plus fine Marion tu es ravissante :-D

Caroo

http://www.caroowild.blogspot.com

Marion a dit…

Je suis entierement d'accord.... j'ai le meme sentiment a chaque fois que je reviens a Paris... de Londres, de Berlin, de Milan, de Bales......

Froiseur, salete, irrespect, manque de conscience environnememtale, de sourires, de contacts, egoisme.... et un metro qui decuple tout ca quand on d'autres choix de le subir au quotidien.
Mais la question reste ici presente avec moi : ou donc aller d'autre?! Partout exepter Paris, mais le choix est difficile a faire surtout quand vous avew contruit quelaue chose de professionnel par ici...

www.marionchatel.com
www.marionchatel.net

Anonyme a dit…

Quand je lis les commentaires je me dis que je suis bien à Bordeaux,si prés de la montagne et de la mer... pour rien au monde je quitterai le sud ouest, l'été c'est festifs grâce aux fetes landaises & basques et l'hiver quoi de mieux qu'aller dans les pyrénées?!
je suis allée chez ma soeur à paris une seule fois et je ne compte pas revenir de ci tot : j'ai juste détesté, les gens sont vraiment pas comme dans le sud est honnetement rien que ça sa me refroidit...

Laurelas a dit…

J'ai aimé Paris dès la première minute passée entre ses murs. Il faut savoir que je suis venue à Paris de mon plein gré pour les études - et même après un an d'erasmus en UK, j'étais heureuse de revenir à Paris. J'ai aussi eu la chance de vivre deux ans dans le 6e, le meilleur quartier du monde pour moi, je m'y sens à la maison. Je me sens donc vraiment "parisienne" de cœur maintenant, même si l'envie de voir du pays me titille aussi! Bon, évidemment qu'il y a des choses qui me déplaisent à Paris, mais ça restera sans doute toujours la plus belle ville du monde pour moi :)

 
Marion Rocks