mercredi 3 avril 2013

Concours Diana Vreeland

News

Je me souviens avoir été voir ce documentaire sur Diana Vreeland seule au MK2 Beaubourg un soir d'octobre en sortant du bureau. J'avais tellement hâte de le voir que je n'ai pas cherché à organiser cette séance de ciné avec des amies, je voulais le savourer tranquillement.

Comme vous le savez, je suis quelqu'un qui aime beaucoup les vêtements mais qui malheureusement n'y connaît pas grand chose à la Mode, celle avec un grand M. Aussi, plus je grandis, plus je me délecte de ce genre de documentaires qui m'en apprennent beaucoup sur l'histoire de la Mode et des grands magazines.

Diana Vreeland fut journaliste au Harper's Bazaar puis devient rédactrice en chef du Vogue US dans les années 60. Mondaine, cultivée, joyeuse, sa personnalité pétillante a donné vie à de magnifiques éditoriaux. Le documentaire regorge de petites anecdotes aussi drôles que précieuses et les images d'archives sont ravissantes. Je vous invite d'ailleurs à visionner la bande-annonce si vous êtes curieux :


A l'occasion de la sortie du documentaire en DVD le 2 avril, Pyramide Vidéo (la société qui distribue le film) m'a proposé de le faire gagner à 5 d'entre vous. Je me suis bien évidemment empressée d'accepter avec joie ! J'espère que ce petit cadeau vous plaira !

Pour participer, il suffit de me laisser un commentaire sur cet article uniquement (sans oublier de m'indiquer une adresse e-mail valide afin que je puisse vous contacter) jusqu'à dimanche (7 avril) 23h59 en me racontant vos premiers émois "mode" : coup de coeur dans un magazine, dans la rue, focus sur une star dont les tenues vous ont chamboulés, votre maman, que sais-je... Je suis curieuse !

Alors, à votre clavier ! Et pour celles et ceux qui ont déjà vu ce documentaire, n'hésitez pas à me laisser votre avis également. Bonne chance !

37 commentaires:

Charlotte a dit…

Je participe à ton concours car je serais curieuse de voir ce documentaire!
Mon mail : initialscb@hotmail.fr

Maintenant, place aux blasblasblas :
Mes premiers émois mode? Cela est venu progressivement. Je n'avais pas des parents ou une famille branchée "mode", mais alors pas du tout, ils ne comprennent toujours pas d'où vient ma passion!
J'ai commencé à faire les magasins et très vite je me suis intéressée aux vêtements. Les stars ont bien entendu eu beaucoup d'impact, ado je voulais être classe comme Victoria Beckam, je voulais la classe bobo des jumelles Olsen et j'en passe.
Puis j'ai grandi, j'ai compris que la mode n'était pas forcément dans les magazines ni sur les stars, mais que j'avais l'opportunité de créer "mon propre style". Le développement des blog mode a aussi eu beaucoup d'impact et c'est alors que j'ai ouvert mon blog de mode. Mes copines m'ont toujours dit que je m'habillais bien alors why not?
J'ai découvert que je faisais des erreurs vestimentaires, comme tout le monde je crois. J'ai aussi découvert de grands créateurs et j'ai petit à petit mis un pied dans la mode. C'est un univers que j'adore et je crois que cette passion n'est pas prête de s'arrêter! On évolue, on grandit, son style s'affirme! La mode est au final un éternel recommencement :)

beautydress a dit…

coucou miss,
Mes premiers émois de mode.. bon je vais peut etre pas te parler de mon sweat mickey rose, ni de mes robes à smocks...non c'était une robe noire que me mère avait et je rêvais un jour de pouvoir la porter plus grande. Et 25 ans plus tard figure toi qu'elle est toujours aussi à la mode, comme quoi la mode c'est cyclique et ça se réinvente tous les jours...
j'aimerai beaucoup voir ce documentaire, pour découvrir la personnalité et l'influence laisser par cette grande dame de la mode.
je te suis sur HC "beautydress"
merci pour ce joli concours
voici mon mail: videbeautydress@gmail.com
bises et à bientot
beautydress

Jolie Margot a dit…

Oh j'adore ce genre de documentaire, lors de la fashionweek, je regarde toujours ceux diffusés sur Arte.

Alors mes premiers émois mode, c'est à côté de la machine à coudre de ma mère et de ma tante, le nez dans les burdas, ce que l'on fait toujours lorsqu'on se retrouve... et avec ma soeur qui composait des looks avec ses copines, je leur servais de mannequin, elles me maquillaient, me coiffaient, me prenaient en photos, elles étaient absolument tyranniques, mais c'était très drôle.

Mon email: contact@joliemargot.com

Sophie a dit…


Plymouth, Angleterre, j'ai 13 ans, c'est les vacances de Pâques, je suis partie 1 semaine découvrir nos voisins de l'autre côté de la Manche. Cours d'anglais le matin, sortie l'après-midi ... et là ... TopShop ! Non mais TopShop ok !! Ah ! l'argent de poche en a pris un sacré coup cette fois-là ! Et je me pavane au collège, dans une jupe longue aux imprimés seventies (que j'ai encore !)accompagnée une besace à paillettes. Un cocktail explosif !

J'espère que ma petite tranche de vie vous aura plu ! Et merci pour cette belle idée ! je n'ai pas vu le documentaire.
Sophie
http://innervee.net
sophie@innervee.net

Anonyme a dit…

Difficile de se fixer sur une seule émotion mode...
S'il fallait n'en retenir qu'une: le bouquin de patrons de ma maman. Des jupes, des pantalons, des blouses, des salopettes... Très 70's, mélange de flower power et d'executive women. Toutes ces femmes avaient l'air tellement à l'aise et si élégantes à la fois, le tout dans des vêtements que ô surprise, on pouvait, armée de patience et de minutie, confectionner soi même!
Pas très Harper's Bazaar...quoique! Merci pour ce concours et bravo pour ton blog
L'adresse mail claireseg[at]yahoo[point]fr

Pauleka a dit…

Bonsoir Marion !

Mes premiers souvenirs chiffons sont liés à ma grand-mère maternelle qui était couturière de robes de mariées. Petite, j'aimais beaucoup rester des heures dans son atelier à la maison, à regarder les croquis des robes délicatement accrochés aux murs ou à fouiner dans sa boite à couture.
Ado, je passais beaucoup de temps à assembler des bouts de tissus sur son mannequin avec des coupons qu'elle dénichait toujours au fond d'une malle!
Son sens de l'élégance n'était alors pas très bien assimilé puisque mon enfance lorraine (sarreguemines représente!) me faisait a-d-o-r-e-r mon jean bordeaux et mon sweat Reebok bleu ciel.

Je pense m'être assez rattrapée maintenant...et en plus, j'étudie le management de la mode : un bel hommage à ma tendre mamie.

Merci pour ce beau moment de nostalgie :)

Très belle soirée!
Pauline
pauline.kaltenbach[at]hotmail.com

Miriam Stella a dit…

i like the way you write!!! follow me and i'll follow you back :D

fashion blog miriam stella

Antoine a dit…

Ce n'est pas mon premier émois mode mais c'est celui qui m'a le plus marqué.
J'etais en train de lire "Viens là que je te tue ma belle" de Boris Bergmann et le héro (Isidore) portait des slims lui aussi, et en découvrant le monde du rock il part s'acheter des chelsea boots. Ne sachant pas à quoi cela ressemblait je vais sur internet.
Et la, c'est le coup de coeur !
Et je décide d'en acheter car je trouve ça génial comme chaussure ; donc quelque temps après j'en achète des noir à André. Et depuis c'est toujours la même ferveur.

Il a l'air vraiment cool ce documentaire ! Merci pour le concours.
Mon mail, antoine.lebourg[at]live[point]fr

Megan a dit…

Merci pour ce concours, j'ai loupé ce documentaire en salle et j'attendais patiemment sa sortie !

Un de mes premiers émois mode, n'en est pas vraiment un..
Petite j'étais fan de "Princesse Sarah" avec Shirley Temple, l'histoire, les costumes tout! J'ai tellement rêvé de ces chaussons brodés ah ah

Depuis je vois la mode comme des milliers d'histoires, qu'elles soient imaginaires ou représentatives de notre société et des condensés d'émotions.

Megan a dit…

Biensur j'ai oublié de donner mon mail :

megane.laroche@gmail.com

Lisa W a dit…

Je n'ai que 17 ans mais je dirai que mon "premier emoi" mode était ma première paire de chaussures de "femme" (des talons, enfin des desert boots à talons) il y un an. Ca m'a fait tout bizarre. En deuxième je dirai le jour où j'ai que c'était les dickers d'Isabel Marant qui me poussaient à désirer profondément toutes les paires de boots qui pouvaient y ressembler (même si je n'ai tjrs pas de dickers..) enfin bon, pas de grands émois.


lisa_weill@hotmail.fr

kenette a dit…

Mes premiers émois mode, ça a été les blogs mode. Je ne suis pas hyper pointue en mode mais disons qu'en les découvrant il y a presqu'une dizaine d'année j'ai découvert que la mode pouvait se faire streetsyle, plus portable au quotidien et pas réservé aux podiums....
audreymmaine[at]yahoo.fr

Soraya a dit…

Depuis 20 ans je crois que j'ai eu environ 1528 émois modes. Mais le plus grand, date d'il y à peine 3 ans.
Un petit retour en arrière s'impose pour comprendre.
J'avais 14 ans quand j'ai découvert pour la première fois le film Diamants sur canapé avec Audrey Hepburn.
Ce film est rapidement devenu une obsession d abord a cause d Audrey Hepburn que j'adore mais surtout à cause de LA robe qu'elle portait dans la scène d'ouverture du film. Cette robe noire signee Hubert de Givenchy ( Audrey Hepburn était sa muse).
À l'époque je n'avais pas beaucoup de style mais allez savoir pourquoi, la robe est devenu un rêve.Je la voulais tellement! je me suis donc juré que je l'aurais un jour... et devinez quoi? ce jour est arrivé en mars 2010 lors d'un séjour à Londres.
Je flâne et je decide rentrer dans une friperie qui sentait le vieux (comme toutes les friperies).
Elle était là, la robe d Audrey Hepburn. ce n'était pas une Givenchy mais c'était la même, au detail pres.
Je l'ai achetée évidemment .
Elle n'était pas à ma taille, elle était trop longue donc je l'ai faite raccourcir et ajuster, et aujourd'hui je la porte toujours. Et comme il n'y a pas d'étiquette je me dis même que, qui sait? c'est peut-être une Givenchy....

Soraya a dit…

Oh et voici mon mail ;)
soraya7so@hotmail.fr

mlle C. a dit…

voilà un documentaire que m'intéresse grandement! :-)))
pour mes premiers émois mode... j'ai une maman qui a toujours fait attention à elle.
elle choisissait avec soin nos vêtements (coupe, matière, ma maman gère, elle est aussi couturière!) et petit à petit, m'a transmis cet amour du beau... développé par la suite dans les pages du vogue que mon papa me rapportait à chacun de ces voyages en avion. j'y découpais et recopiais les pages qui me plaisaient le plus (souvenirs émus de quelques publicités pour des parfums, l'ambiance tellement chics, la spontanéité -sic!- le sourire et l'allure des mannequins, ahh!!) dans un classeur... que j'ai encore aujourd'hui! bref, toutes ces images m'ont amenées à la fan de fringues que je suis aujourd'hui... :-)
merci marion pour ce concours!!
(mon mail : bulle(point)fou(at)laposte(point)net)

Bénédicte a dit…

Bonjour Marion et merci pour ce (super) concours !
Mes premiers émois mode se trouvent dans l’armoire de ma grand-mère : robes en soie, foulards à poids, ceintures en cuir tressé... Toutes ces influences qui se retrouvent aujourd'hui dans mes goûts "modesques". :)

Très bonne journée,
bfongarnand@yahoo.fr

Marielle a dit…

Wouawww je n'avais jamais entendu parler de ce documentaire et la bande annonce m'a totalement donné l'eau à la bouche.

Comme toi, j'adore les vêtements mais je ne connais pas grand chose à la Mode. J'ai d'ailleurs décidé qu'en 2013 je m'achèterais des livres sur le sujet pour en savoir plus !

Mes premiers émois mode ? Haha moi je crois avoir découvert la "mode" via madmoizelle.com, j'allais tous les jours dans la rubrique "ma penderie" je crois qu'elle n'existe plus, des filles postaient des looks (un peu comme sur les blogs mode) mais sous forme de galerie photos ! J'adorais leurs dossiers mode aussi, et les "looks du jour". Enfin voilà, merci Madmoizelle ;') (c'est aussi via ce site que j'ai découvert mes premiers blogs mode)
C'était il y à 6 ou 7 ans, olàlàlà ça me rajeunit pas tout ça !


mon adresse mail: ohcommentcava@gmail.com

Merci pour le concours :)
Et à bientôt !

Marie Gouchon a dit…

Après avoir lu plusieurs articles sur ce film j ai vraiment envie de le voir donc ton concours tombe à pic.
Moi mes premiers émois c est vraiment la découverte de la blogosphère et de voir qu'ailleurs il y avait déja des gens avec un vrai style différent de ce que je pouvais cotoyer au quotidien.

Lucie a dit…

Bonjour! Je participe avec joie! Mes premiers "émois" mode proviennent des magazines telles que le Elle que ma mère lisait, puis des blogs mode. Et mon dernier "émoi" mode est un très joli sac à main que l'on m'a offert! Merci pour ce concours!

lucie.dnl[at]gmail.com

Laura's Diary a dit…

Salut, je participe à ton concours car en effet je suis curieuse à l'idée de voir ce document.
e-mail : laura.boisquillon@laposte.net

Mes premiers émois mode: Je m'en rappel comme si c'était hier. Je devais avoir 12ans à cette époque la mode me paraissait être un mode vraiment très éloigné du mien. Et par hasard un soir je me suis retrouvé devant un défilé Chanel sur ARTE et j'ai eu comme une révélation en voyant le final du défilé et là je suis dis que j'avais en face de moi la forme d'art la plus aboutit et la plus marquante que je n'avais jamais vue. Aujourd'hui en Fac de médecine (milieu assez éloigné il faut l'avouer) je consacre tout le peu de temps qu'il me reste à m’intéresser à cet art qui me passionne tant.

Amicalement Laura très fervente lectrice de ton blog.

mélia a dit…

Bonjour Marion!
Mes premiers émois de mode remonte à mon enfance, éveillés par la star de toutes les petites filles: Barbie!
je pouvais passer des heures à la coiffer et l'habiller, et dans les rayons de jouets à admirer toutes ces plus belles tenues!
A cela s'ajoute ma grand-mère qui était couturière: chaque été ma mère, ma soeur et moi choisissions du tissu sur le marché, un modèle de vêtement dans des magazines, et ma grand-mère nous confectionnait des tenues. Je crois que ce sont là mes premières véritables crétions :-)
Et je me souviens aussi très bien de la courte émission mode 6, que j'enregistrais sur VHS (oui c'est vieux) et que je me repassais en boucle, pour admirer les moindres détails des défilés...
J'en ai passé des heures à rêver avec tout ça!
Mon mail: stylemelia@free.fr
Bisous :-)

marie a dit…

quel bonne idée ce concours!
merci:)
alors un de mes premiers émois modesques.....je repense à ma mère. pour sortir à l'opéra, elle portait une jupe longue en taffeta bleue nuit et noire , un cachecoeur en velours noir.
Du haut de mes cinq ans,je trouvais cela féérique et raffiné.je ne manquais pas de suivre les différentes étapes de sa préparation lorsqu'elle sortait.c'était un peu la fête.
J'ai toujours aimé cela la musique, la déco, la mode et j'ai la chance d'avoir été guidée.
mon mail: terry.marieux@gmail.com

Blandine Cave-Baudry a dit…

C'est venu de différentes choses..
Avant d'aimer la Mode, j'ai comme toi plutôt apprécié le vêtement. J'ai grandi à la campagne avec des parents agriculteurs, autant te dire que les fringues, ça passait en second plan! Mais j'allais passer les vacances chez mes grand-parents, et comme beaucoup d'enfants, mon passe-temps favori était de me déguiser.. Et avec une grand_mère comme la mienne quel plaisir c'était!! Elle avait des doigts de fée!! Dès que j'avais une idée, ou une robe qui m'avait tapé dans l'oeil dans un film, hop, on allait toutes les deux acheter le tissu, et elle m'apprenait à coudre, tout en m'expliquant les fondamentaux. Pas question de mode à ce moment là.
Mais c'est quand elle m'a acheté mon premier magazine de mode que j'ai flashé. Je devais avoir 12/13 ans et j'ai eu Vogue entre les mains. VOGUE. Un magazine de femmes, avec des photos de femmes, des articles pour les femmes. Là je me suis sentie plutôt importante. Je me suis dit "Tu peux devenir comme elle!"
Je ne le suis pas devenue, loin de là, parce que je me suis rendue compte que même les femmes représentées n'étaient pas réellement elle-même.
C'est en les observant que j'ai compris. Les habits qu'elles portaient les mettaient en valeur, mais ne leur correspondaient pas. Ce n'était pas leur personnalité.
En creusant le fond du sujet, les femmes, les fringues, j'ai appris qui avaient cherché à les mettre en valeur, leurs motivations, par quels moyens..
La Mode, la Haute-Couture, ça fait rêver, y a pas à dire. Ca met en valeur. Mais en voulant en savoir plus, j'ai compris que même si les créateurs donnaient quelque chose aux femmes, c'était avant tout la possibilité de se sentir bien, d'être elles-même.

Damned, je me relis et je ne comprends pratiquement rien..
Je ne sais pas si ma réponse est pertinente mais je suis contente d'avoir pu partagée ma petite histoire!

Merci pour tout ça Marion!
xxxx

Jessica & Marion a dit…

Je participe avec grand plaisir :)
Alors pour moi, la mode c'est une histoire de famille. Petite je m'émerveillais devant ma grand-mère qui me tricotait des pulls magnifiques que aucune de mes copines n'avaient. Puis, petit à petit je lui ai fait des suggestions, demandé de plus en plus de pièces originales et aujourd'hui alors que j'ai 20ans, les pulls qu'elle me tricote toujours son ma touche personnelle mode, mon univers et les pièces auxquelles je tiens le plus.

Voilà, merci pour ce concours en tout cas Marion :)

ma.gaudillere@gmail.com

Anonyme a dit…

Depuis toute petite je raconte à qui veux bien l'entendre que plus tard, quand je serai une grande, je serai la plus grande styliste du monde parce que les vêtements nous définissent tellement que je voulais mettre une part de moi dans tout le monde . Puis je me suis dit que c'était débile comme projet,on nous dit vaut mieux faire scientifique, avec spé math allemand c'est encore mieux.Ah ah. J'ai appris à coudre,puis j'ai réalisé mes propres robes, j'ai regardé tout les défilés, suivi des tonnes de blogeuses mode, mais cela ne pas empecher de finir à l'hopital en dépression: je hais les maths (bordel!). Puis je me suis reprise en main cette année, après tout c'est ma vie !Je fais donc une MANAA, je postule dans des BTS design de mode pour l'an prochain et bientôt bah je serai la plus grande styliste du monde :)
Merci pour ce concours!

Nolwen a dit…

Depuis toute petite je raconte à qui veux bien l'entendre que plus tard, quand je serai une grande, je serai la plus grande styliste du monde parce que les vêtements nous définissent tellement que je voulais mettre une part de moi dans tout le monde . Puis je me suis dit que c'était débile comme projet,on nous dit vaut mieux faire scientifique, avec spé math allemand c'est encore mieux.Ah ah. J'ai appris à coudre,puis j'ai réalisé mes propres robes, j'ai regardé tout les défilés, suivi des tonnes de blogueuses mode, mais cela ne pas empêcher de finir à l’hôpital en dépression: je hais les maths (bordel!). Puis je me suis reprise en main cette année, après tout c'est ma vie !Je fais donc une MANAA, je postule dans des BTS design de mode pour l'an prochain et bientôt bah je serai la plus grande styliste du monde :)
Merci pour ce concours!
( oui j'ai peiné à poster ce commentaire, bolosse powaah forever ) major-frances-n@hotmail.fr

Romane a dit…

Bonsoir Marion,

Hyper curieuse de découvrir ce docu. Merci de nous donner l'opportunité d'acquérir ce cadeau.
Quant à mes premiers émois mode ... J'ai six ans, une robe en jean qui vole quand je marche sur les grilles de métro et avec ça je me sens invincible. J'ai huit ans et je fabrique des robes pour mes Barbies avec du tissu à motifs africains. J'ai quatorze ans et je me ruine pou acheter Vogue tous les mois. J'ai seize ans et je suis à fond dans le système fast fashion. Aujourd'hui j'ai dix-huit ans, je suis étudiante et je commence à envisager de bosser un jour dans ce milieu qui comporte autant de talents et de magie créative que d'absurdités et de discours idiots.

romane.birker-lafay@live.fr

Cécile a dit…

Je te lis depuis longtemps en silence mais j'avoue que les premiers émois mode (et le documentaire que j'ai raté au ciné à mon grand désespoir) me donnent envie de laisser un petit mot...

Mon premier émoi, ce sont les carrés Hermès que ma mère collectionnait et portait tous les jours, d'aussi loin que je me souvienne, et un que j'ai reçu en cadeau, comme un rite de passage entre nous. J'en avais parlé ici :
http://www.unjourencouleurs.blogspot.fr/2013/03/il-ny-pas-que-les-bijoux-dans-la-vie.html

Huyen a dit…

Hello ! Mes premiers intérêts pour la mode ont été provoqué par ma grande soeur que j'accompagnais lors de grandes virées shopping où j'essayais parfois les mêmes vêtements qu'elle et vice-versa.

Merci pour ce concours! Bisous
huyen(point)le@free(point)fr

Amd a dit…

Salut Marion et merci pour ce joli concours ! C'est mon papa qui m'a donnée le goût des vêtements, toute petite quand ma Maman travaillait le samedi il m'emmenait chez Jacadi ou Tartine et Chocolat ou d'autres et il me pourrissait de jolies robes (me rappelle même avoir porté du Kenzo). Ado, j'avais le droit une fois par an à ma journée shopping généralement on allait chez EDC by Esprit (bah ouai..) et il me laissait une demie heure pour essayer tout ce que je voulais et il me disait "ça, ça va. Ah non ça tu prends pas.." et voila ! Bon depuis j'ai grandi (pas tant que ça non plus mais je ne m'habille plus dans les mêmes magasins) et je m'habille toute seule mais ça m'a appris à voir déjà ce qui m'allait et ce qui ne m'allait pas (physiquement et aussi du point de vu de la personnalité) car je pense que l'avis des parents comptent beaucoup, et le regard qu'ils portent sur nous aussi. Donc voilà c'est pas un truc dingue genre "oui j'ai rencontré Karl Lagerfeld à 18 mois ce fut comme une révélation.." mais ça m'a vraiment donné envie de m'intéresser aux vêtements et aux rapports que l'on entretient avec eux !

A bientôt ! amandine1301@hotmail.com

Anonyme a dit…

Bonjour Marion et merci pour ce joli concours. Je crois que c'est la presse féminine et les stars qui m'ont ouvert les yeux. Lorsque Nicole Richie s'est revelée comme icône mode, je crois que c'est la 1ère pour laquelle je me suis dit "waouw, quel style" ! Puis ça a été la révélation, la mode était partout : dans la rue, dans les placards de ma grand-mère et ses amis (la fourrure, les sacs, les robes...), puis sur le net :) Passes un bon we! Bises.

pineaucharline@gmail.com

Anonyme a dit…

Bonjour Marion et merci pour ce joli concours. Je crois que c'est la presse féminine et les stars qui m'ont ouvert les yeux. Lorsque Nicole Richie s'est revelée comme icône mode, je crois que c'est la 1ère pour laquelle je me suis dit "waouw, quel style" ! Puis ça a été la révélation, la mode était partout : dans la rue, dans les placards de ma grand-mère et ses amis (la fourrure, les sacs, les robes...), puis sur le net :) Passes un bon we! Bises.

pineaucharline@gmail.com

-M- a dit…

Coucou Marion d'abord je trouve ce concours super cool, je n'ai jamais eu l'occasion de voir ce documentaire (Et dieu sait combien j'en rêve), pour ma part mes premiers "émois mode" viennent de ma mère; en effet elle est styliste-modéliste, j'ai donc grandis au milieu de tissus,fils,machines à coudre etc.. Comme la plus part d'entre nous (Je suppose) ma mère et mon modèle, elle est tellement passionnée par son travail qu'elle ma transmis cette attirance pour la mode. Malgré mes petits 14 ans,je suis pleine de rêves et souhaite un jour devenir journaliste de mode. Grâce à ce monde, au gens merveilleux qui m'inspire depuis des années (dont tu fait partie Marion) j'espère un jour pouvoir réaliser se rêve ! Voilà, alors j'espère ne pas t'avoir embêtée avec ce long commentaire , tu peux me contacter à cette adresse: marieniang9@gmail :) ps: Continue à faire du bon boulot ton blog et géniale ;) . Bis Marie

Anonyme a dit…

[url=http://bbs.jcskyy.com/forum.php?mod=viewthread&tid=283035&extra=]handbags on sale online[/url] low quality ugg shoes


[url=http://www.5296.in/thread-1336737-1-1.html]how to buy a hermes bag[/url] oct 29, 2012


[url=http://animetr.net/forum/index.php?topic=19712.msg20652]prada handbags online[/url] Popeye relies upon the mans spinach more than anything else because capability. of course, ended up anniversaries as you are her or his arms were fixed and he were not able to get right to the spinach. during issues, i thought this was another buddy who all partnered and so given her dad the oatmeal.

Constance Burger-Leenhardt a dit…

Je participe à ce concours, j'aimerais beaucoup visionner ce documentaire. Mon adresse mail: constance.coati@gmail.com

Mon émoi mode... C'est assez dur à dire puisque je n'ai que 16 ans, mais je pense avoir eu ce déclic, le jour où j'ai compris que certaines pièces de la garde-robe de ma mère (qui n'est pas une femme "à la mode") pouvaient être sublime! C'est à partir de ce jour que je lui ai piqué pulls, vestes, chaussures...
Merci pour le concours, bisou !

jerome69 a dit…

bonjour !
mon premier émoi mode fut il ya quelques années déjà lorsque j'ai vu un ami porter une marinière de jean paul gaultier, j'ai eu un coup de foudre et ai dû économiser pour m'en acheter une !
merci pour ce joli concours j'espère gagner !

mon mail : jero69006@free.fr

Anonyme a dit…

Oh j'aimerai beaucoup découvrir ce documentaire!
Mes premiers émois mode sont très certainement liés à mon grand père, depuis petite c'est lui m'a élevé. Le fait que se soit un homme n'a pas vraiment eu d'impactes et je ressemblais à une princesse; il avait même appris à me faire des tresses...
Bref mon goût des fringues pastelles, la dentelle, le style boyish ça vient de lui.
hateya[at]Hotmail[dot]fr


 
Marion Rocks