lundi 20 mai 2013

Leçons persos #2

News

Alors les stages donc. Parlons-en, suite à mon précédent article. [D'ailleurs merci. Merci pour tout vos super commentaires que j'ai lu avec plaisir ! Vous êtes au top !] 

Personnellement, je pense que faire des stages est le meilleur moyen de se tromper intelligemment. Avoir une passion c'est bien. La professionnaliser c'est mieux. Reste à savoir comment ?

Les stages et les premiers jobs sont l'occasion rêvée de pouvoir tester et apprendre sur le tas tout en ayant le droit de se tromper. Je suis passée par tout : le stage de 4 semaines qui te révèle, le stage en RP qui te vaccine contre le milieu, le stage pas payé qui te vend du rêve, la start-up où tu fais des horaires de dingue, le stage à l'étranger, le stage chez l'annonceur... J'ai fait des stages qui me faisaient plaisir, d'autres pour le CV, certains pour l'aventure, d'autres parce que je voulais absolument me former sur un secteur particulier.

Chaque étudiant de l'EFAP (et autres écoles de communication) a son parcours personnel, c'est ce qui rend chaque étudiant unique. J'aimerais que les recruteurs prennent cette donnée en compte car une bonne école ne veut pas dire que tous les élèves sont bons, et une école moyenne ne produit pas que des élèves moyens, au contraire ! A CV égal en terme de formation (oui, on apprend tous à faire des communiqués de presse et à pondre des Power Point de recos...), il faut savoir lire entre les lignes et découvrir les candidats selon ce qui les motive. Mais bon, je ne suis pas RH...

Là où je vais me contredire, c'est sur l'utilisation des stages. Car c'est très difficile de faire un stage l'été plutôt qu'un job étudiant quand on doit payer son loyer et ses études. Et c'est toujours une grande tristesse de devoir recommencer un stage car on n'arrive pas à trouver un véritable emploi une fois son diplôme en poche.

Mais tout vient à point à qui sait attendre et le travail finit toujours par payer. Qu'importe vos études, je pense que si vous avez la possibilité d'obtenir une convention de stage par votre fac/école : foncez ! Attention, je ne parle pas d'un stage de 6 mois que vous vous auto-imposerez. Plutôt 2-3 mois, pour voir. Une amie étudiante en droit a choisi cette option et s'est faite dispenser de cours pendant 3 mois pour faire un stage dans un cabinet car elle voulait absolument voir comment cela se passait "en vrai". Je trouve ça top !

Bon tout ça, c'est bien joli mais comment obtenir un stage concrètement ?

--> Leçon numéro 5 : frappez aux portes ! Envoyez des CV, discutez avec vos responsables pédagogiques de votre fac ou école, faites le tour de salons étudiants, rencontrez des professionnels qui pourront vous expliquer leur travail, sortez, réseautez, écumez tous les sites d'offres de stage... et soyez prêts à travailler ! Faites de la veille sur Twitter, lisez plein d'articles, soyez alerte, ouverts d'esprit, ne vous refusez rien. Parce que vraiment, qui ne tente rien n'a rien.

Si vous tombez sur un stage type "café-photocopies" (c'est le risque) : 1) Parlez-en aux RH ou à votre responsable 2) Si tout le monde s'en fout : FUYEZ ! On a le droit de se tromper certes, mais ça ne sert à rien de s'empêtrer dans une situation horrible. J'ai déjà quitté un stage au bout d'une semaine car on m'avait menti sur les missions à effectuer et où je m'ennuyais ferme...

Si vous tombez sur un stage passionnant où vous bossez plus de 45 heures par semaine et où avez plein de responsabilités, c'est génial ! MAIS. Mais c'est illégal. Mais tout le monde s'en fout. Malheureusement, il y a beaucoup trop d'entreprises qui carburent aux stagiaires. Si tous les stagiaires décidaient de faire grève ne serait-ce qu'une journée dans certaines boîtes, croyez-moi que tout le monde coule en 24H. Je trouve ça scandaleux. Je ne suis pas là pour créer un débat mais pour rappeler une réalité : un stage = UNE FORMATION, il ne s'agit en aucun cas de remplacer un véritable poste d'assistant. C'est malheureusement comme ça qu'on apprend beaucoup de choses, mais aussi comme ça qu'on se fait bien avoir.

--> Leçon numéro 6 : négociez. La gratification minimum légale d'un stage tourne autour de 436€ et des brouettes. Minimum. Ce mot est important. C'est la gratification de base. Donc rien, absolument rien ne vous empêche de négocier. Même à 450€ pour la symbolique, ou 500€. Ou plus, lors de votre stage de fin d'année ! Surtout à Paris où 1 mois de stage = 2,5 semaines de loyer. Pourquoi négocier ? C'est bon pour le moral, ça aide à se valoriser un peu et surtout c'est un bon entraînement pour vos futures négociations lors de "vraies" embauches.

Après, je pense que négocier pour son tout premier stage est très malvenu : on est déjà tellement content qu'une entreprise ait bien voulu nous faire confiance ! On peut tenter le coup au second stage ou une fois que l'on a acquis assez d'expérience. Et si ce n'est pas sur le salaire, pourquoi pas négocier ses tickets resto par exemple. Si l'entreprise refuse catégoriquement, ce n'est pas une raison pour claquer la porte. Au moins, vous aurez essayé :)

Une fois le St Graal obtenu... ça se passe comment dans la vie de tous les jours ? Tu arrives avec un égo un peu surdimensionné, en mode "je suis jeune, dynamique, je fourmille d'idée et les réseaux sociaux c'est trop l'avenir tu vois, tous ces vieux qui n'y connaissent rien hihihi"... Et puis tu déchantes. Car ces "vieux" justement : ils ont toute l'expérience que tu n'as pas. Ils ont bossé des années avant d'en arriver là où ils sont et ce n'est certainement pas une jeune pousse qui va leur apprendre la vie, loin de là. Donc passé ce premier électrochoc, on ravale son orgueil, on baisse la tête et on fonce dans le boulot.

--> Leçon numéro 7 : soyez humble, mais ne vous laissez pas marcher sur les pieds. OK vous en savez moins que vos responsables, mais parfois vous avez de très bonnes idées qu'il ne faut surtout pas se laisser piquer par ses supérieurs. Pour cela : soyez proactifs ! Si vous avez un projet en tête, faites un joli Power Point, demandez une réunion avec votre équipe et présentez-le ! Je n'ai jamais vraiment osé le faire, mais j'ai cette idée en tête du stagiaire parfait qui prend les devants et sait se rendre indispensable.

J'ai pour ma part conservé d'excellents rapports avec d'anciennes responsables de stage. Big up à Julia à Berlin et Laure à Paris <3 p="">J'ai aussi rencontré mes meilleures amies en stage. Ca a énormément de valeur pour moi. Un stage c'est dur, ça te forme, ça forge le caractère mais les rencontres et les bénéfices personnels que tu peux en tirer sont tellement gratifiants !

Et puis pour ceux que l'open space, l'ambiance "caméra café", la moquette et l'éclairage au néon leur donne envie de se tirer une balle direct... Barrez-vous ! Oui, comme l'ont si bien dit Félix Marquardt, Mokless et Mouloud Achour dans leur papier publié dans Libération :

--> Leçon numéro 8 : "jeunes de France, barrez-vous !"
C'est ce que je fais. A force de me plaindre de Paris et de l'ambiance de travail assez étrange qui y règne (je ne sais pas trop comment décrire ça...) j'ai voulu partir. Quitte à bosser comme une folle la semaine, autant le faire à l'étranger pour avoir l'impression de voyager en même temps et surtout pour ne pas stagner. 
Bien sûr, il ne faut pas partir en faisant un bras d'honneur à la France hein. Je pense qu'il faut partir sereinement, avec des rêves plein la tête et l'envie de s'ouvrir un peu l'esprit. Si on rentre, on rentre grandi. Et si on part pour toujours, alors bonne chance !

J'ai passé des mois et des mois, tous les soirs sans exception, à scruter le web à la recherche d'un contrat  VIE (Volontariat à l'International en Entreprise) et à économiser comme je pouvais pour mettre assez d'euros de côté au cas où l'envie me prenne de me barrer en PVT (Programme Vacances Travail) quelque part en Australie. Et ça a payé puisque je pars 6 mois en Inde une fois mon diplôme en poche !

Une entreprise m'a fait confiance et je lui en serai toujours reconnaissante. Je suis reboostée et heureuse et pour ceux qui hésitent encore à partir... laissez-moi vous dire que si déjà l'idée vous effleure : vous êtes sur la bonne voie. Suivez votre instinct et partez vers de nouveaux horizons !

RDV avec les "leçons persos" numéro 9 et 10 en 2014 donc !

Et surtout, merci à vous pour tous vos commentaires et votre présence depuis toutes ces années :)

32 commentaires:

Charlotte a dit…

Mon copain est parti 14 mois en VIE en Inde. Si tu as besoin de contact, si jamais tu pars à Bombay, envoie moi un mail pour que je te mette en contact avec lui.
Tu vas voir, l'INDE c'est un autre monde, profondément bouleversant, il faut un temps d'adaptation...C'est un pays compliqué...

Bon courage en tout cas pour ta curiosité, ta découverte de l'INDE et ton futur emploi!

Itsonwithvictoria a dit…

J'adore cette rubrique. Je suis moi même étudiante en communication (ISCOM) et je cherche actuellement un stage (galère). Et je me retrouve exactement dans ce que tu dis c'est incroyable ! je veux tellement partir de Paris et faire un stage à l'étranger !

Alizée a dit…

Un très très bon article et agréable à lire ! Merci Marion !

Julie a dit…

ca serait cool que tu parles un peu plus concrétements de tes stages car il est vague ton article malgré qe ca soit interessant...

letempsderien a dit…

Franchement Marion tu gères, ton article est super !
Merci pour ces conseils, cette franchise, ce bon sens:)

Eloïse Prével a dit…

Merci beaucoup pour cet article, je rentre l'année prochaine en 3ème année de communication (je suis actuellement en khâgne) et je suis contente d'avoir l'avis "interne" d'une étudiante en com. Même si l'épreuve des stages me fait un peu peur, ton article fait relativiser.

Charlotte a dit…

Premier commentaire sur ton blog alors que je te suis depuis l'époque où tu étais à Nancy ...
J'adore cette rubrique et tu m'as vraiment reboosté à entreprendre ! Merci à toi et plein de réussite !

M. a dit…

Encore un article super intéressant, j'avais adoré l'autre déjà !
Je m'y retrouver un peu car je fais des études dans la com aussi. Moi aussi un stage RP m'a vacciné contre le métier !

Et sinon je suis totalement d'accord avec toi concernant les écoles, je pense que ce n'est pas le cursus scolaire qui fait la différence (la plupart des recruteurs que j'ai rencontré s'en foutaient de l'école) mais plutôt toutes les expériences pros que tu as eu à côté !

Quelle chance tu as de partir, je rêve de voyage en ce moment mais... Je suis en stage, haha :)


A bientôt :)

Fabia a dit…

Merci Marion, ces deux derniers articles sont ceux qui m'ont le plus touché dans cette blogosphère que je parcours depuis cinq ans!

C'est décidé, je vais me lancer moi aussi! Je vais ouvrir mon petit blog!

Matthias a dit…

Ahah j'ai l'impression de lire mes pensées! J'espère trouver bientôt!

Tiger Lily a dit…

Super article ! C'est chouette de partager ton expérience avec nous.
J'ai hâte de lire tes leçons persos 9 et 10 !

Bonne continuation

Leblogof Pilou a dit…

Super article! Non seulement très intéressant mais en plus très bien écrit!! Merci de partager ton expérience avec nous ;)

https://leblogofpilou.wordpress.com

Olivia (à Paris) a dit…

Ah tout ça me rappelle mes stages dans la mode, ou le pire a été une créatrice de lingerie, qui nous maltraitait et nous utilisait comme ses esclaves (ce sont ces mots..)...Et puis un jour, on tombe sur un stage formidable qui fait que vous savez que c'est ce que vous voulez faire..On s'accroche!!!

Marion a dit…

EN INDE?????????!!!!!!Tu n'as vraiment pas peur...Prends bien soin de toi là-bas...

Corinne a dit…

Coucou, un grand MERCI Marion pour cet article (celui-là et tous les autres en fait ;)), ça donne envie de continuer à semer des petits cailloux pour arriver à son but. Plein de nouvelles aventures en Inde, on pensera à toi ! bisous

Dounia a dit…

Putain Marion , Putain !!! je suis ton blog depuis des années, ce post est juste génial, c'est le coup de pied au cul dont j'avais besoin, merci merci, j'adore la direction que ton blog a pris, courage, je ne sais pas si tu seras dans une region de l'inde où le hindi est le langage dominant ou pas, mais sache que c'est une langue géniale, comme ils disent chez eux "Chokriat" pour ce post <3

Chloé a dit…

J'aime ce genre de d'articles où tu partages ton expérience!
J'ai aussi choisi de partir à l'étranger en Chine et ça fait du bien! On découvre tellement de choses... et on se rend aussi compte à que point on a de la chance d'habiter en France!

Bonne chance pour l'Inde!

Anonyme a dit…

J'ai lu tes deux articles, ils sont intéressants mais tu dis que tu as choisi de faire de ta passion ton métier. Or je ne comprend pas bien quelle est ta passion? lire et faire un blog?

Anonyme a dit…

Ton article est très inspirant . Je passe mon temps à dire que je veux partir à l'étranger si possible en Suède , j'espère en avoir le courage le moment arrivé .Mais j'aime vraiment la façon dont tu en parle et ton courage donc je vais prendre mon courage à deux mains arrêter de procrastiner et commencé à me renseigné . Désolé pour le racontage de vie au départ je voulais juste te féliciter pour l'article XD.

Sarahh a dit…

Félicitation pour ton contrat en Inde, il faut avoir du courage pour aller jusqu'au bout. En général on cherche un boulot le plus rapidement possible et c'est terminé, on en bouge plus même si cela nous convient pas.
Effectivement il faut se donner le choix.

Anonyme a dit…

Félicitations pour ton job en Inde! Je rêve aussi d'y partir un jour. 'espère que tu vas nous faire partager ce voyage et tes aventure!

Bon courage pour tout!

Anonyme a dit…

Comment as-tu fais pour trouver un job en Inde ? via le net ou tu t'es déplacé ? bisous

Emilie a dit…

Tiens, ça me rappelle un stage où je faisais des journées de 9h30 à 19h30 minimum le soir... (cerise sur le gâteau, je n'étais pas payée!). Mais comme tu dis... tout le monde s'en fout! Merci pour cet article :)

En mode bonheur a dit…

Ah, merci de parler de ça Marion, c'est un sujet qui me concerne particulièrement... Je suis en stage en communication & web marketing dès juin, et l'an prochain gros stage de 6mois, ça va encore être la galère pour chercher ahah.
Pour avoir effectué un stage de 2 mois a Washington, je confirme le fait que partir ouvre tellement de belles possibilités ! Il ne faut pas hésiter ! Et la french touch est plutôt bien appréciée ;)

Bonne chance pour l'Inde ;)

Anonyme a dit…

SUPER ARTICLE ! Synthetique, super bien ecrit et reboostant, on adore !
Olivia

ithaa a dit…

Bravo Marion. C'est la grande aventure!

Gersy a dit…

j'adore ton blog! tu parles mode mais aussi "vraie vie" et tu es de bons conseils ! merci

surletagere2 a dit…

Je suis ravie de lire ton article. Il fait écho à ce que je suis en train de vivre... Après des études de lettres assez tardives (j'ai pris 2 ans pour faire un volontariat en Estonie et vadrouiller un peu partout en Europe) et une licence de Lettres en poche, je viens d'être admise pour rentrer direct en 3eme année d'école de comm en alternance. ET, bonne nouvelle, je viens de signer ma conv de stage. Certes, c'est mal rémunéré, mais j'ai négocié quelques avantages (tickets resto et carte navigo) et j'ai surtout des missions très intéressantes. Je commence lundi, j'espère que cela va bien se passer, même si ce n'est pas le milieu que je souhaitai...

Valentine a dit…

Tu vas aimer www.generation-precaire.org

Valentine a dit…

Coucou Marion !

Décidément, je ne me manifeste plus sur ton blog que pour commenter tes billets "d'humeur". Je dois bien avouer que sur les rares blogs mode que je suis et aime, je n'ai jamais rien à dire de très pertinent sur le contenu.

Là, au moins, cela me parle : des stages j'en ai bouffé !
Je te rejoins à 300% sur absolument tout, même si, encore une fois, je ne suis jamais partie à l'étranger pour mes études. Tu as très bien fait et je suis enchantée pour tes 6 mois à venir en Inde. Pour avoir beaucoup lu sur cet immense pays, il est évident qu'on en revient changé.

Je te souhaite le meilleur et continue ce style d'article, tu écris bien et c'est rarissime !

Bisous

Clochette a dit…

Merci pour cet article Marion! Des stages, j'en ai fais aussi, les RP m'ont également vaccinée (une expérience terrible en mode "le diable s'habille en Prada"), d'autres stages m'ont beaucoup plu... Souvent, j'ai pris des grandes claques dans la figure très douloureuses sur le moment mais, à quelques jours de commencer mon premier vrai job (après 6 mois de galère en recherche d'emploi), je suis contente de tout ce que ces stages m'ont appris et je sais ce sur quoi je vais devoir être vigilante!

L'étranger c'est merveilleux, je suis partie à NY mon diplôme en poche pour tenter le coup, mais avec mon mec et mes amis à Paris, j'ai tenu 3 mois... J'espère que tu vas t'éclater en Inde, je suis sure que cette expérience va changer ta vie! Pars tu en VIE? J'espère que tu nous dira de quoi il s'agit, je suis curieuse d'en savoir plus sur ton premier job! Très bonne continuation et désolée pour le roman. :)

Morgane M. a dit…

Bonjour Marion !

J'avais une petite question ... Où as-tu orienté tes recherches pour le VIE ? Je suis assez perdue, j'ai un peu du mal à chercher, et il est vrai que ça m'intéressait énormément ...

Merci beaucoup pour ton article ! Il est vraiment très intéressant et m'a beaucoup aidée.

À très vite :)

(Si tu préfères me répondre par mail, voici mon adresse : mathieumorgane@orange.fr !)

 
Marion Rocks