lundi 27 janvier 2014

Ma TVS Super XL

TVS Super XL

En arrivant à Chennai (et j'imagine lorsqu'on débarque pour la première fois n'importe où en Inde d'ailleurs), la première chose qui nous frappe et qui nous fait peur c'est le chaos qui règne sur la route. Ca klaxonne sans cesse, ça se fait des appels de phares, ça double de tous les côtés et tout ça dans un joyeux bordel qui fonctionne sans qu'on sache comment.

Viennent les premières photos, qu'on prend stupéfaits car "C'est fou, regarde ! Une famille entière qui tient sur une moto !", "Oh, toutes ces femmes en sari brodés assises en amazone derrière leur mari", "Et lui là-bas, comment fait-il pour transporter autant de bidons d'eau sur sa petite mobylette ?'... Et j'en passe et des meilleures, parole de touriste.

La petite mobylette que vous voyez-là est une TVS Super XL Heavy Duty. En gros, elle est justement faite pour transporter des objets super lourds et elle est ultra populaire à Chennai. J'en vois partout, partout. Des bleues, des noires, des rouges parfois et souvent des vertes. Qui transportent des bonbonnes de gaz (wtf !), des dizaines de bidons d'eau, des poulets, des outils, pleins de trucs... Neuves, cassées, brinquebalantes... Je les trouvais trop marrantes, et je me disais en rigolant qu'un jour j'en aurai une.

Le truc, c'est que je faisais partie de la team rickshaws. C'est à dire que j'étais contre l'idée d'avoir un deux roues par peur de l'accident, des ennuis mécaniques des assurances, etc. Enfin vraiment, la circulation me faisait trop peur. Et puis au bout de 6 mois, j'en ai eu plus que marre de passer mon temps à négocier les tarifs de la course avec les chauffeurs de rickshaws. C'est un gros dilemme : quelques dizaines de roupies pour toi ce n'est rien, pour eux c'est beaucoup, mais en sortant du tarif officiel indiqué sur le compteur, on entre dans le cercle vicieux des bakchichs reversés à la police complètement corrompue. Il faut savoir juger au cas par cas : tarif unique pour aller au boulot puis rentrer chez soi, mais pourboire ou arrondi bien au dessus pour les longs trajets. Chacun fait comme il le sent. Mais à force de devoir me battre tous les soirs avec les mêmes chauffeurs qui me faisaient systématiquement payer le prix double sous pretexte qu'ils en avaient juste envie, je me suis dit qu'il était temps de prendre mon envol.

Vous vous souvenez de l'étape "achat d'un vélo" quand je suis arrivée à Berlin ? Imaginez-vous exactement la même chose en Inde, sous une chaleur à crever, à tenter de négocier moitié Tamil, moitié Anglais et à sortir 14 000 roupies (170€ environ) en cash en échange d'une vieille pétrolette toute pétaradante que j'avais galéré, mais GALÉRÉ  à trouver (tout au bout d'une rue non goudronnée pleine de cailloux, de chiens errants et de shop de réparation de rickshaws et motos). Je ne vous raconte pas la frayeur que je me suis faite en l'enfourchant pour la première fois pour aller au boulot, direct en plein trafic avec les indiens au volant de leurs camions qui me klaxonnaient en me faisant de grands coucous, tellement ahuris, j'imagine, de voir une blonde sur leur fameuse TVS XL.

Deux jours après je tombais en panne avec. Gros fou rire nerveux quand on a du me pousser et retourner la garer au parking du bureau. En fait c'était tout con : je n'avais pas ajouté assez d'huile en faisant le plein : j'avais compris "fifteen mililiters per petrol liter" au lieu de "fifty". Voilà. (Bon elle est au top maintenant). Je ne comprends toujours rien quand on me parle et je rêverai de me lever un matin en sachant lire, écrire et comprendre le Tamil. Car à part dire bonjour, oui, merci et NON (le plus important), ça va pas bien loin.

Elle ne démarre pas au quart de tour, et quand je cale en sortant de chez moi les voisins qui fument des clopes ou discutent tranquille dans la rue courent m'aider à la kicker ou à m'expliquer ce qui ne fonctionne pas. Pareil quand je vais faire mes courses avec : je suis chargée comme une mule et tente de faire tout tenir en équilibre, au grand désespoir des passants qui me regardaient un peu en rigolant samedi dernier. Prochaine étape : devenir une super mécano en 2014 ?

Bref, je m'éclate trop et je ne crains plus personne en TVS Super XL. Puisqu'en plus, j'arbore mon super casque customisé offert par Harley Davidson l'an dernier !

Harley Rocks

19 commentaires:

Mélani Sihachack a dit…

Ca doit être trop bien ! Enjoy et fais attention à toi !

Anonyme a dit…

Ah ah j'ai adoré ton article ! :)
Ca m'a rappelé m'a première visite à Bali (mon grand frère y vit), la surprise de voir toutes ces familles se déplacer avec facilité dans le trafic avec comme principal code de conduite de toujours regarder devant soi et de garder les deux clignotants allumés pour dire "je vais tout droit". Sans parler des tours de Pisse formé par des cages de poules empilés sur une mobilette .
Au final quand on y vit un moment, on se rend compte que les plus dangereux se sont les touristes qui font les malin. J'en suis la preuve,
la première fois, je me suis planté dans un virage et les locaux sont venues me sortir de mon trou, tout en m'aspergeant de bétatine...
Je te souhaite du courage pour manier ta bécane, et surtout profite de cette superbe sensation de liberté quand on roule sous soleil :)

Bonne semaine à toi,
Milena.

Perrine a dit…

Respect mademoiselle Marion !!! Jamais je ne pourrais conduire un truc pareil en Inde !! Ma plus grande frayeur c'est quand j'ai fait du vélo à Tanjore ... alors je n'imagine pas Chennaï !!! fais gaffe et éclate toi !! good week !

Anonyme a dit…

Ce post m'a fait trop rire. Merci. Je t'admire car je te trouve bien courageuse de profiter de la vie comme tu le fais....
Continue!
xo
Lucie

Anonyme a dit…

Oh la la quelle histoire :)

Charlotte a dit…

Tu es bien courageuse.
Tes articles sur l'Inde sont vraiment intéressants et toujours très agréables à lire.

Olivia (à Paris) a dit…

Non mais rien que pour le casque, tu as bien fait! Bon par contre, tu fais attention, hein! (mon côté mummy)

theclothespaper a dit…

Je ne pensais pas te voir parler mobylettes ici un jour^^ En tout cas fait attention, les images que j'ai de l'Inde et de sa circulation me font flipper^^

Clara a dit…

Je suis devenue accro à tes articles depuis que tu es en Inde, j'attend le prochain avec impatience =D J'ai tellement envie de voyager et grâce à toi j'ai l'impression de le faire de chez moi, merci =D
Je t'admire pour tout ce que tu fais, tu es débrouillarde et courageuse =D

kmado a dit…

^^j'adore une vraie aventurière qui n'a peur de rien ! sois prudente ;-)

Sophie a dit…

Marion tu m'impressionnes trop, tu es vraiment trop forte ! Déjà que j'ai peur de conduire une voiture ou même de faire du vélo en France, alors une mobylette en Inde, l'enfer pour moi !

Noor TheShadesBlog a dit…

Alors là, je l'avoue, je suis impressionnée ! Jamais je n'aurais eu ce courage dans un pays pareil. J'ai conduis une fois dans ma vie un scooter et j'ai eu un accident stupide qui a failli me faire passer sur le billard. Depuis, je me suis promis : plus jamais ! Fais attention à toi :-)

pryscalise a dit…

Ton article est génial ^^
Tu vis vraiment une expérience forte. ça donne envie de dépaysement.
Profite bien Marion

jaymes a dit…

extra la mob'! j'aime

Anonyme a dit…

Bonjour Marion,
j'ai adoré cet article et je te trouve très courageuse d'avoir entrepris tout cela!Je tenais à te le dire!Peu de blogueuses, je pense,sauraient se passer de leur petit confort (parisien, ou pas...)!Ce serait super que tu nous proposes un article sur la façon dont tu vis en Inde: ton job, ton logement, ta vie tout simplement...Finalement, je ne sais pas ce que tu fais exactement en Inde, comment tu y gagnes ta vie...Peut-être en as-tu déjà parlé?
Marion(bis).

La Noura a dit…

tu es si courageuse ;)

http://lanoura.blogspot.fr

Virginie a dit…

Marion!
Je pourrais créer ton fan club! J'adore lire ton blog depuis pfiouuu de nombreuses années maintenant! Tes tweets me font rire ou réfléchir, m'attriste aussi parfois. En tout cas, j'espère que l'Inde t apporteras tout ce que les autres pays ne t'ont pas apporté, et que tout s'arrangera pour toi et surtout pour Matt...
J'espère que tu vas réussir à me faire aimer l'Inde comme tu m'as fait aimer Stockholm et donné envie d'aller à Berlin.
Je te souhaite tout ce qu'il y a de mieux et j'espère pouvoir te lire (très) bientôt !
Bonne continuation

Marion jly a dit…

Wahou quel article !
Un de mes rêves l'Inde!
J'espère un jour apprécier ce voyage comme tu l'as fait :) et de pouvoir par la suite la partager comme tu l'as fait à travers cet article !
Continue ce que tu fais ! A bientôt :)

les rum du net a dit…

C'est magnifique, quel chance !
Merci pour ce partage à travers les photos :)

 
Marion Rocks